Si sur un plan botanique la rhubarbe est un légume, ses usages culinaires la classent naturellement dans la catégorie des fruits. Une aubaine qui nous donne l’occasion de vous présenter ces desserts fruités entre sobriété et préciosité... Un délice !

Il s'agit d'un saladier rempli d'eau froide et de glaçons servant à rafraîchir des aliments pour stopper immédiatement leur cuisson (ex : oeufs mollets, tomates mondées) ou à fixer la chlorophylle de légumes verts (ex : les haricots verts).

L’asperge est une plante constituée d’une tige souterraine, la griffe, qui produit des pousses, les turions, lesquels s’allongent sous terre en quête de lumière. Un bourgeon (la pointe) termine ces turions ; à l’air libre et à la lumière, il se colore, passant du rose au violet avant de verdir.

L’asperge a toujours poussé (et continue de pousser) à l’état sauvage sur le pourtour du Bassin méditerranéen, mais elle provient peut-être aussi de l’Asie Mineure. Dans l’Antiquité, les Romains inventèrent sa culture (Apicius en faisait des purées à l’œuf) ; les Égyptiens immortalisèrent cette « tige d’amour et de plaisir » (l’asperge avait alors une réputation d’aliment aphrodisiaque) sur des bas-reliefs ; les Grecs la consommaient aussi et l’utilisaient comme plante médicinale. Des siècles plus tard, Louis XIV s’en enticha au point d’en vouloir sur sa table en toute saison. Il la préférait en mouillette dans un œuf à la coque. Son jardinier en chef, La Quintinie, inventa alors un mode de culture en serre et sous « couche chaude ».

Un laminoir est une machine qui permet d’aplatir de la pâte et de la découper de manière rapide et régulière pour réaliser des spaghettis ou des tagliatelles fraîches.

Cofondateur de Big Mamma, l’essaim de restaurants italiens le plus couru de Paris, Victor Lugger n’est pas une mamma italienne mais il connaît tout de même leurs meilleurs secrets de cuisine. Il nous les a livrés, on transmet.

Si jamais vous éprouvez encore de la culpabilité en mangeant du chocolat, ôtez-vous ce néfaste sentiment de la tête : le chocolat est bon pour votre santé. On croule sous les études scientifiques qui le démontrent. Savourez paisiblement ce produit magique : il ne peut vous faire que du bien... à condition évidemment de bien le choisir et de ne pas vous en gaver !

Frais, secs, surgelés ou en conserve, les produits industriels et artisanaux ont une DLC (Date limite de consommation) ou une DLUO (Date limite d’utilisation optimale) ou encore une DDM (Date de durabilité minimale). Faut-il jeter les produits dont cette date limite est dépassée ? Quels sont ceux que l’on peut consommer sans risque de s’empoisonner ? On décrypte et on évite le gaspillage.

Ingrédients par catégorie

Nos partenaires