Avec le maïs et le riz, le blé est la troisième céréale la plus consommée au monde. Elle est cultivée depuis près de 10.000 ans et représente un aliment de base pour beaucoup de populations. Sur cette plante, ce sont les grains qui constituent l’épi qui sont consommés. Aujourd’hui, il existe des centaines de variétés de blé. Mais les deux plus connues sont le blé dur, utilisé pour produire les pâtes et la semoule, et le blé tendre, appelé aussi froment, avec lequel est préparé le pain. Depuis quelques années, des variétés anciennes de blé ont été remises au goût du jour, à l’image de l’épeautre, du petit épeautre ou encore du kamut.

Dans le commerce, on peut retrouver le blé sous forme de farine, de son (l'enveloppe du grain), ou encore de grain de blé précuit.

En cuisine, le blé est très utilisé. Il sert à la fabrication de la farine, pour la boulangerie et la pâtisserie, mais aussi à la semoule de blé dur, utilisée dans la confection des pâtes et de la semoule à couscous. Les grains peuvent également être consommés entiers et cuits, en guise d’accompagnement d’un poisson ou d’une viande (ex : Ebly). Enfin, le germe de blé réduit en paillettes peut être saupoudré sur les salades.

Si les personnes intolérantes au gluten doivent l’éviter, le blé reste un aliment nutritionnellement intéressant car riche en minéraux et en vitamines B et E. Mais attention, ses bénéfices se trouvent principalement dans l’enveloppe du blé, appelé le son. Une farine raffinée, dont le son a été retiré, sera donc moins nutritive qu’une farine complète. A noter par ailleurs, que la forte teneur du blé en glucides en fait un aliment très énergétique.

Les recettes