Le caramel est une préparation obtenu après cuisson du sucre. Il peut décorer, parfumer des desserts ou souder des pâtisseries en durcissant. En bonbon, réalisé avec du lait, du beurre (salé ou non) ou de la crème, le caramel peut être mou ou dur. C’est également un colorant qui permet de conférer à certaines préparations une teinte dorée ou marron.

Il peut être réalisé très facilement mais on trouve aussi dans le commerce du caramel liquide (par exemple le Salidou des Bretons, au beurre salé), en sauces ou en nappage.

Placer quelques morceaux de sucre dans une casserole à fond plat et épais. Ajouter autant de cuillères à café d’eau qu’il y a de morceaux de sucres, et faire fondre à feu moyen. Porter à ébullition en secouant doucement la casserole jusqu’à obtention de la couleur souhaitée. Un peu de citron l’empêche de durcir.

Plus le caramel est cuit, plus il est foncé et amer. Astuce : on ne remue pas le caramel avec une cuillère en bois, sous peine de le refroidir et d’obtenir des grumeaux cristallisés.

Clair, il pourra décorer un dessert. Brun, il sert à parfumer une crème ou une sauce. On peut en enrober des pralines, fourrer des gâteaux ou faire de la nougatine : les possibilités sont immenses.

Il est possible de faire un caramel à garder pour plus tard. Préparer un caramel avec 100 grammes de sucre et 15 centilitres d’eau. Retirer du feu dès que la préparation est blonde puis ajouter 40 centilitres d’eau. Mélanger le tout et le transvaser dans un flacon bien hermétique, au sec et à l’abri de la lumière.

Le caramel n’est fait que de sucre, il est donc très riche en glucides.