Fruit d’été par excellence, la pêche blanche est le fruit préféré des fins gourmets au bec sucré. La pêche Melba est le dessert qui sublime ce fruit duveteux, parfumé, rond et charnu. Plus savoureuse que la pêche jaune, elle est aussi plus juteuse, moins ferme et plus fondante. Elle reste cependant beaucoup plus fragile que sa consœur et tient d’ailleurs moins bien à la cuisson.

L’été est la période optimale de consommation, surtout pendant les mois de juillet et août. Sur les étals de marchés, choisir des pêches à la peau fine dépourvue de meurtrissures et de taches brunes. Elles doivent être fermes mais pas dures et dégager un bon parfum caractéristique.

Pour peler une pêche plus facilement, l’inciser à sa base puis la plonger une minute dans de l’eau bouillante. Pour éviter qu’une pêche coupée noircisse, l’arroser de jus de citron.

La pêche blanche supporte mal la cuisson. Vous pouvez au mieux la blanchir ou la rôtir très rapidement.

La pêche blanche convient bien aux mets sucrés-salés. Chèvre frais, gigot d’agneau et daurade sont quelques ingrédients qui se marient heureusement à la douceur de la pêche blanche. Dans une salade, elle se marie avec des haricots verts et des amandes fraîches. Le thym lui convient aussi. Elle se retrouve aussi dans une sangria.

Côté sucré, la pêche blanche s’accommode en soupe relevée de menthe ou de basilic, se poche dans un sirop nature (comme pour la mythique Pêche Melba) ou aromatisé à la verveine ou encore dans du vin rouge, se rôtit, se prépare en gratin, en tarte, se mixe pour un smoothie.

La pêche est un fruit fragile qui doit être consommée rapidement. Elle se conserve peu de temps, soit 2/3 jours à température ambiante et sans contact avec des fruits qui pourraient l’abîmer. Pour congeler des pêches, il est recommander de les dénoyauter, garder les noyaux rendraient le fruit amer, avant de les découper en morceaux et de les arroser de jus de citron.

La pêche blanche est un fruit très digeste, riche en fibres douces. Elle apporte un peu de glucides, pas du tout de lipides, donc elle est pauvre en calories. Même si elle est un peu moins biens fournie en carotènes antioxydants que la jaune, et assez pauvre en vitamine C, la pêche blanche est un excellent fruit pour la santé.

Les pêches blanches comptent de nombreuses variétés. Parmi elles, la Redwing, considérée comme la plus goûteuse, la Grosse Mignonne, très juteuse ou encore la très parfumée Robin. La pêche plate est une variété de pêche blanche aplatie et non duveteuse dont la saison est très courte (juillet-août). Elle est parfumée tout comme la pêche de vigne, autre variété tardive présente sur les étals des marchés qu’en aout-septembre. Elles arborent une chair blanche et rouge. Elles sont peu juteuses mais très parfumées. Les nectarines et les brugnons sont considérés comme des variétés de pêches à peau lisses. Les nectarines ont un noyau libre quand les brugnons ont un noyau adhérant.

Les recettes