Clarifier les œufs en déposant les blancs dans un récipient ou un saladier. Vérifier qu’il n’y a aucune trace de jaune ni d’éclat de coquille.

Verser les blancs dans la cuve du batteur muni du fouet. Battre à vitesse rapide et dès qu’ils deviennent mousseux y ajouter 1 pincée de sel. Continuer de battre à vitesse rapide jusqu’à ce que les blancs soient bien fermes et que des pics se forment lorsque l’on soulève le fouet.

Mettre des glaçons dans un récipient et poser un autre récipient dessus. Commencer à les battre les blancs à vitesse lente pour les casser. Passer à la vitesse moyenne puis dès qu’ils deviennent bien mousseux, ajouter une pincée de sel. Terminer en passant sur la grande vitesse. Passer le fouet tout autour du saladier afin de bien battre la totalité des blancs et en même temps dans un mouvement inverse de celui de la rotation du fouet, ceci afin d’y incorporer le maximum d’air. Pour des blancs « moelleux », cesser de battre dès qu’ils forment une masse homogène. Pour des blancs en neige ferme cesser de battre dès que les blancs forment un bec au bout du fouet ou bien lorsqu’ils restent collés dans le récipient lorsqu’on retourne celui-ci.

Mettre des glaçons dans un récipient et poser un autre récipient dessus. Avec un fouet, commencer à fouetter doucement pour casser les blancs et en même temps incliner le récipient de l’autre main. Bien les soulever afin d’incorporer le maximum d’air. Dès qu’ils deviennent bien mousseux, ajouter une pincée et les battre ensuite de plus en plus vite. Changer de main souvent afin d’éviter la fatigue. Pour des blancs « moelleux », cesser de battre dès qu’ils forment masse homogène. Pour des blancs en neige ferme, cesser de battre dès que les blancs forment un bec au bout du fouet ou bien lorsqu’ils restent collés dans le récipient lorsqu’on retourne celui-ci.

Les recettes