Le Cognac est un alcool fort obtenu par double-distillation de vins blancs spécifiques de la région Poitou-Charentes. Il est vieilli dans des fûts de chêne pendant 30 mois minimum et doit afficher un titre alcoolique d'au moins 40° pour pouvoir être commercialisé. Le Pineau des Charentes ainsi que le Grand Marnier sont des dérivés du Cognac.

L'appellation « Cognac » est soumise à un cahier des charges qui fait l'objet de contrôles fréquents. Un coup d'oeil à l'étiquette vous permettra d'apprécier sa zone de production. Les Cognacs les plus réputés portent la mention « Grande » ou « Petite (fine) champagne ». Puis viennent les Cognacs « Borderies », « Fins » ou « Bons bois » et enfin « Bois de terroir ». D'autres indications renseignent également sur l'âge de cette eau-de-vie. Un Cognac vieilli en fût durant 30 à 54 mois porte ainsi la mention VS ou VO. Âgé de 54 mois à 78 mois, il est qualifié de VSOP ou de « Réserve ». Au-delà, il est identifié par la mention XO ou « Napoléon ».

En cuisine, le Cognac sert principalement à flamber les viandes mais également les beignets ainsi que les fruits caramélisés comme la banane ou l'ananas.

Alcool fort, le Cognac se consomme avec modération. Chez les puristes, il est traditionnellement servi à température ambiante, dans un verre de type « tulipe ». En apéritif, il peut être agrémenté de glaçons et de tranches de citrons verts ou bien coupé avec du soda.

Une bouteille de Cognac, même entamée, se conserve des mois, voire des années, lorsqu'elle est entreposée dans un endroit frais et sec. Veillez à bien refermer la bouteille pour limiter le phénomène d'évaporation de l'alcool.

Les recettes