Le cornichon appartient à la famille des cucurbitacées. C'est un cousin du concombre, dégusté essentiellement mariné, sous forme de condiment. Les Français préfèrent les cornichons de petite taille, croquants et légèrement piquants. Les Slaves les aiment de plus gros calibre, dans une saumure aigre-douce aromatisée à l'aneth : ce sont les fameux cornichons malossol, « à la russe ».

Les cornichons frais sont présents sur les étals du marché pendant l'été. Si vous souhaitez préparer vos bocaux maison, choisissez-les petits, très verts et durs avec des picots bien visible. Il est préférable de les préparer le jour même de leur achat, afin qu'ils conservent tout leur croquant.

Les cornichons sont placés dans un torchon propre, saupoudrés de gros sel et frottés. Emballés dans ce même torchon avec le sel, les cornichons crus sont placés au réfrigérateur pendant une nuit afin de dégorger. Le lendemain, ils sont rincés à l'eau claire puis égouttés.

Les cornichons ne sont pas cuits à proprement parler. Ils sont placés dans des bocaux avec différentes épices et aromates (aneth, graines de coriandre, ail, etc.) puis recouverts avec du vinaigre de vin brûlant, additionné d'une cuillerée de sucre. Les bocaux de cornichons sont immédiatement fermés.

Le cornichon se glisse dans les sandwiches, accompagne les viandes froides, la charcuterie et est incontournable dans la sauce gribiche. Il apporte du croquant aux salades de pommes de terre.

Une fois mis en bocaux, les cornichons sont entreposés dans un endroit frais et sec pendant 1 mois avant d'être consommés. Le bocal de cornichon ouvert doit être entreposé au réfrigérateur. Il s'y conserve jusqu'à 6 mois.

Les recettes