L’orange est le fruit de l’oranger, un arbre originaire de Chine cultivé depuis des millénaires. Une peau épaisse et rugueuse, orange évidemment, renferme une chair juteuse et séparée en quartiers, eux-mêmes protégés par une très fine peau. L’orange a longtemps été et ce, jusqu’au début du XXe siècle, un produit rare et cher que l’on ne consommait qu’à Noël. Elle est maintenant un des fruits le plus important du commerce mondial. Les principaux producteurs sont le Brésil, les États-Unis, le Mexique, l’Inde, l’Espagne, la Chine, l’Iran, l’Italie, l’Égypte et l’Indonésie. Deux grands groupes d’oranges existent : l'orange amère, appelée « bigarade », et l'orange douce.

Une orange doit être bien ferme et sans traces de moisissure. La majorité des oranges sont traitées avec du diphényle ou du thiabendazole, produits qui ne pénètrent pas dans la pulpe ; ce traitement est obligatoirement indiqué sur l’étiquette. Il existe des oranges non traitées notamment les biologiques.

Les oranges douces sont normalisées : dans une même variété, elles sont toutes de même taille et de même poids. Variété, provenance, catégorie et traitements sont toujours indiquées sur le carton quand les oranges sont vendues en vrac, sur la barquette ou le filet. Une bonne orange est bien ferme. La brillance de sa peau n’est pas toujours un signe de qualité car certaines sont enrobées d’une mince pellicule de paraffine (ce traitement est indiqué).

L'orange amère est très peu consommée comme fruit de table. Elle est généralement transformée en marmelade, en confiture, en gelée et en sirop. Les fleurs du bigaradier, très parfumées, sont utilisées pour la fabrication de l’essence de fleur d’oranger (utilisée en parfumerie) et de l’eau de fleur d’oranger. Du zeste de l’orange amère est extraite une essence utilisée dans la fabrication de certaines liqueurs (Grand Marnier et Cointreau).

Les oranges sont industriellement transformées en jus : il peut être frais, 100 % pur jus, pasteurisé, à base de concentré ou en poudre à reconstituer avec de l’eau.

Lever des suprêmes d'orange est une technique utile pour certaines recettes.

En cuisine, l’orange s’utilise dans différentes recettes dont le très classique canard à l’orange. Elle est l’ingrédient majeur de la sauce bigarade et d’autres sauces aigres-douces. Crue ou en jus, elle accompagne des salades, mais aussi des viandes, des volailles, des poissons et des légumes. En pâtisserie et en confiserie, l’orange intervient dans de nombreux desserts, gâteaux, bonbons de chocolat et autres confiseries. Elle se transforme en confiture. Le zeste d’orange se confit ou s’enrobe de chocolat.

Les oranges se conservent à température ambiante dans un endroit sec et frais. Elles peuvent aussi se garder au réfrigérateur.

L’orange est riche en vitamine C. Elle contient aussi des vitamines du groupe B, des sels minéraux et de nombreux flavonoïdes, composés antioxydants protecteurs dont l’action se combine avec celle de la vitamine C. Comme tous les fruits, elle contient aussi des glucides. L’eau de fleur d’oranger a un pouvoir calmant.

En Europe, trois grands types d’orange douce existent : les oranges blondes navels qui ont une chair croquante et s’épluchent facilement. Grosses ou moyennes, selon les variétés, leur peau peut être fine ou rugueuse. Parmi celles-ci, la navel cara cara a une chair rose-rouge qui peut la faire confondre avec une orange sanguine. Les oranges blondes fines à la chair très juteuse. Elles ne contiennent presque pas de pépins. Ce sont des oranges dites « à jus ». Et enfin, les oranges sanguines dont la peau et la chair sont pigmentées de rouge.

En Amérique du Nord, on trouve, outre ces types d’orange, l’orange hamelin, assez petite, très sucrée et très juteuse, et l’orange ananas, assez acide mais avec une légère saveur d’ananas (d’où son nom), qui est assez rare.

L’orange amère, aussi appelée bigarade, a un fruit plus petit, une peau plus rugueuse et, comme son nom l’inique, une chair très amère, acide, très riche en pépins et peu juteuse. Elle est inconsommable telle. Elle se transforme classiquement en marmelade.

Les recettes