Thé vert

Thé vert

Consommé tel quel en Asie comme boisson chaude ou avec de la menthe au Maghreb, mais aussi cuisiné, le thé vert résulte d’une oxydation (ou fermentation) très faible des feuilles du théier. Les feuilles sont froissées, roulées et chauffées, ce qui permet d’éviter leur oxydation, avant d’être séchées. En plus d’avoir un goût marqué, le thé vert possède des vertus thérapeutiques reconnues.

Pour consommer le thé vert en boisson, se tourner vers le thé en boîte plutôt qu’en sachet à infuser. L’intensité varie selon la préparation des feuilles : elles sont plus fortes broyées que brisées ou entières. Pour les préparations pâtissières, on trouve dans le commerce du « matcha pâtissier » en poudre très fine.

Pour le préparer, il ne faut en aucun cas utiliser de l’eau bouillante (100°C) mais de l’eau bien chaude (entre 50 et 70°C).

Le thé vert s’utilise en boisson depuis des millénaires. Rafraîchissant, il a un goût délicatement amer et parfumé. Mais on retrouve le thé vert, notamment le matcha, dans d’autres boissons chaudes, comme la matcha latte (avec du lait chaud). Le thé vert est également utilisé pour parfumer des gâteaux, des pâtisseries et des crèmes glacées.

Conserver le thé vert impérativement à l’abri de la lumière dans une boîte métallique.

Le thé vert possède des vertus thérapeutiques intéressantes. Il contient de nombreuses substances antioxydantes de la famille des catéchines et de la caféine. Il prévient l’apparition de maladies cardio-vasculaires et pourrait même influer sur la perte de poids.

Les recettes

Abonnement premium

Accédez aux meilleures recettes des chefs

Découvrez les 6 000 meilleures recettes de la gastronomie française

Apprenez les secrets des plus grands chefs

Progressez en reproduisant les gestes des cuisiniers avec nos 2 000 vidéos

Sans engagement