Soupe au pistou
Premium
Crédits : Thomas Duval

Il s’agit à l’origine d’une des variantes de la minestrone ou soupe de légumes italienne. On sait la force des liens historiques entre Nice et l’Italie. Heyraud, dans La cuisine à Nice affirmait vers 1925 que cette préparation faisait « les délices de toute la Riviera Italienne jusqu’à Gênes » et Jacques Médecin, que c’était « certainement la soupe la plus populaire du Pays niçois ». Cette soupe se fait avec des légumes de saison, en toute saison. Seuls, le pistou (qui vient du verbe italien « pestare », piler), soit du basilic pilé au mortier avec ail et huile, et les cocos sont indispensables. Voici comment nous la cuisinons.

126
Envie de découvrir la suite ? Accédez en illimité à cette recette et à plus de 8 000 autres recettes de grands chefs, illustrées en vidéos et en pas à pas en souscrivant un abonnement Académie du Goût.

Préparation

Étape 1 : Préparation des légumes

Mettre les haricots cocos secs à tremper la veille. Sinon, écosser les frais.

Monder les tomates, les couper en quatre, retirer les pépins. Réserver.

Cette recette est issue du livre "Grand Livre de Cuisine Méditerranée" publié aux Éditions Alain Ducasse. Voir tous les crédits

Cette recette est réservée aux abonnés premium

L'Académie vous recommande

Alain Ducasse
Par et 2 autres chefs
Alain Ducasse
Par et 2 autres chefs