Foie gras d’oie de Roger Crouzel

Recette offerte !

J’ai appris grâce à mon voyage pour Les Carnets que l’oie était élevée depuis bien plus longtemps que le canard en Périgord. Celui-ci lui a volé la vedette dans le courant du XXe siècle, les éleveurs s’étant aperçus qu’il était plus résistant, plus facile et plus rapide à gaver que l’oie. Néanmoins, quelques agriculteurs attachés à la tradition comme Denis et Nathalie Mazet, éleveurs d’oies, ou Roger Crouzel qui m’a confié son tour de main, nous permettent de continuer à préparer le vrai foie gras périgourdin.

Préparation

Cette recette réservée aux abonnés premium
vous est exceptionnellement offerte.

Laissez le foie revenir à température ambiante 1 h au moins.

Préchauffez le four à 150 °C (th. 5) et remplissez d’eau la plaque de votre four pour le bain-marie. Détachez les 2 lobes du foie l’un de l’autre. Avec un petit couteau bien affûté, dégagez la grosse veine dans la partie ronde de chaque lobe, suivez sa trajectoire à l’aide de votre doigt ou du couteau pour la dégager des chairs, puis tirez dessus délicatement. Retirez aussi les traces de fiel (jaune ou vert) et les rougeurs éventuelles sur la peau du foie.

Étalez les 2 lobes sur votre plan de travail, côté lisse contre le plan. Salez en répartissant bien le sel fin sur toute la surface du foie, puis poivrez. Placez le gros lobe dans une terrine de taille et de forme adaptée, côté lisse vers le fond, puis recouvrez du petit foie, côté lisse vers vous. Arrosez de porto, couvrez de film alimentaire ou d’aluminium directement au contact de la surface du foie. Enfournez la terrine, baissez le four à 100 °C (th. 4) et laissez cuire 45 min à 1 h.

Sortez du four et laissez reposer jusqu’à ce que le foie soit froid, puis pressez-le légèrement. Recouvrez le foie de la graisse rendue à la cuisson ou de saindoux pour éviter qu’il ne s’oxyde. Laissez reposer 3 jours au frais avant de servir.

Mes conseils

En principe, on utilise 15 g de sel pour un foie de 1 kg, mais je préfère n’en utiliser que 12 g par kg, soit environ 9 g pour un foie de 750 g. La cuisson n’est pas standard, il faut la surveiller. Si le foie fond vite, il va cuire rapidement, sinon, il peut nécessiter un peu plus de cuisson. Piquez-le avec une aiguille à brider : si vous ressentez une légère résistance et que le jus qui s’écoule est rosé, c’est que ce n’est pas assez cuit. Vous pouvez aussi mettre l’aiguille sur votre langue : si elle est seulement tiède, le foie n’est pas encore cuit.

Cette recette est issue du livre "Les carnets de Julie" publié aux Éditions Alain Ducasse. Voir tous les crédits

-50% sur l'abonnement premium - J'en profile !
Vous avez déjà un compte ? CONNEXION

Les autres recettes de Julie Andrieu