On appelle « lardons » les bâtonnets plus ou moins épais de lard frais ou fumé, issus du ventre ou de la poitrine du porc. Gras et savoureux, ils sont indissociables de la cuisine paysanne.

Les lardons frais ou fumés sont vendus en barquette au rayon charcuterie. Ils sont également proposés en format « allumette ». Pour réaliser soi-même ses propres lardons, il suffit d'acheter une tranche de poitrine de porc chez son charcutier et la détailler en bâtonnets de la taille souhaitée.

Blanchis quelques instants dans de l'eau bouillante, les lardons perdront leur gras. Ils seront plus digestes, mais moins savoureux.

Les lardons doivent être dorés à la poêle avant d'être intégrés à une préparation (pâte à cake salé, quiche...) afin de faire ressortir leur saveur typique.

Faire revenir avec des oignons finement tranchés, puis les glisser dans une poêlée de légumes, de pommes de terres, dans vos sauces pour les pâtes ou dans une sauce « marchand de vin ». Elle agrémente des quiches et des tartes salées.

Achetés en barquette hermétique, les lardons se conservent une semaine au réfrigérateur, dans la partie la plus froide. Une fois la barquette ouverte, les lardons doivent être consommés dans les 48 heures. Il est possible de les congeler. Dans ce cas, les disposer à plat sur du papier film et les congeler avant de les réunir dans un sac de congélation. Ainsi, les lardons ne se colleront pas les uns aux autres.

Les recettes

Par et 1 autre chef
Par et 1 autre chef
Par et 1 autre chef
Par et 1 autre chef