Le fromage blanc est un fromage à pâte fraîche non affiné. On l’obtient par coagulation lactique, avec ou sans présure, à partir de lait cru ou de lait écrémé pasteurisé de vache, et parfois de chèvre. Traditionnellement, le fromage blanc se fabrique en laissant le lait au frais le temps que la crème monte. On enlève cette crème ainsi que le petit lait avant de l’égoutter. Sa pâte blanche a une consistance semi-fluide, crémeuse et molle. Il se distingue du fromage frais, nettement plus ferme.

Le fromage blanc est commercialisé sous plusieurs formes : en faisselles, en pot ou en barquette servie à la louche, moulé ou battu. Le choix peut se porter sur des fromages blancs dont le taux de matières grasses oscille entre 0% et 40%.

Les fromages blancs les plus riches en eau, notamment la faisselle, peuvent nécessiter d’être égouttés avant certaines utilisations.

Si une préparation nécessite une cuisson, ne pas hésiter à incorporer un peu de Maïzena à votre fromage blanc, il tiendra mieux.

Le fromage blanc peut se consommer tel quel, nature ou sucré (avec du miel, de la confiture ou un coulis). On le retrouve également dans des préparations salées (avec des épices et des herbes aromatiques) ou sucrées. Certaines régions, comme l’Alsace, la Lorraine ou la Moselle comptent parmi leurs spécialités des tartes au fromage blanc.

Au réfrigérateur, le fromage blanc peut se garder quelques jours après achat. Se fier à la date limite de consommation ou à son aspect.

Le fromage blanc au lait entier est une bonne source de calcium, de protéines et de phosphore. On en trouve fabriqué à 0% de matière grasse, mais il perd en vitamine A.

Les recettes

Par et 2 autres chefs