Elle est issue d’un croisement entre un mandarinier et un bigaradier (oranger amer). Sa peau est fine et vert-orange. Sa chair est juteuse et acidulée (mais moins parfumée que celle de la mandarine), et le plus souvent sans pépins.
Les premières, les bekria, arrivent du Maroc dès septembre. Suivent la clémentine de Monréal (d’Espagne) et la clémentine ordinaire (du Maroc et d’Espagne) qui contiennent des pépins. Les fines (d’Espagne et de Corse), les nules et les oroval (d’Espagne) terminent la saison jusqu’en février. Les clémentines de Corse ont une IGP (indication géographique protégée). Elles sont sur les marchés en France de la mi-octobre à la fin décembre. Elles se reconnaissent par la persistance de feuilles sur la tige.

Le fruit doit être bien ferme, lourd, avec une peau adhérant bien à la chair. Si ce n’est pas le cas, c’est que le fruit est desséché ; sa chair est alors fibreuse et peu juteuse. Une clémentine pèse en moyenne 50 g.

Ces fruits sont vendus en vrac ou conditionnés en filets. Le jus de clémentine existe, ainsi que le jus de clémentine bio congelé.

Si son zeste s'utilise en cuisine, la clémentine est pelée avant d'être dégustée.

La clémentine est surtout utilisée en pâtisserie dans des crèmes, des gâteaux, des salades de fruits et des sorbets.

La clémentine se conserve à l’air ambiant ou au réfrigérateur.

La clémentine est évidemment riche en vitamine C, comme tous les autres agrumes. Elle contiennt aussi des carotènes, des flavonoïdes antioxydants, le tout formant une trilogie particulièrement protectrice. Elles apportent également des fibres et des sels minéraux.

La mandarine et la tangerine sont des cousines de la clémentine.

Les recettes