Fruit sphérique, la mandarine mesure de 5 à 8 cm de diamètre. Sa chair, divisée en quartiers, est particulièrement parfumée mais chargée de nombreux pépins. Le mandarinier est un arbre originaire de Chine. Son nom vient des anciens dignitaires de ce pays, les mandarins. Soit parce qu’ils étaient amateurs de ce fruit, soit parce qu’ils portaient une robe de couleur orange. Le mot « mandarine » est apparu dans la langue française en 1773. Cultivée en Espagne, en Algérie, en Tunisie, au Maroc et aux États-Unis, elle est assez rare sur les marchés, détrônée par la clémentine et la tangérine qui sont sans pépins.

Les mandarines sont vendues en vrac ou conditionnés en filets. Le fruit doit être bien ferme, lourd, avec une peau adhérant bien à la chair. Si ce n’est pas le cas, c’est que le fruit est desséché ; sa chair est alors fibreuse et peu juteuse.

La mandarine et la clémentine sont surtout utilisées en pâtisserie dans des crèmes, des gâteaux, des salades de fruits et des sorbets. Les mandarines givrées sont un dessert classique.

La mandarine se conserve à l’air ambiant ou au réfrigérateur.

La mandarine est évidemment riche en vitamine C, comme tous les autres agrumes. Elle contient aussi des carotènes, des flavonoïdes antioxydants, le tout formant une trilogie particulièrement protectrice. Elle apporte également des fibres et des sels minéraux.

La clémentine et la tangerine sont proches de la mandarine.

Les recettes