Le kiwi est un fruit en forme d’œuf qui pousse sur une liane (Actinidia chinensis). Il a une peau épaisse, brune et velue qui, malgré son aspect peu engageant, est comestible. Elle renferme une chair verte, assez ferme et très juteuse, pourvue d’une centaine de minuscules graines noires. Le kiwi est originaire de Chine, on l'appelait alors « groseille de Chine » mais au début du XXème siècle, il fut rebaptisé « kiwi » à cause de sa peau velue qui rappelait celle de l’aptérix (familièrement appelé kiwi), un oiseau endémique à la Nouvelle-Zélande, pays dans lequel ce fruit fut justement développé et amélioré. Autrefois fruit exotique, le kiwi est désormais cultivé un peu partout où le climat est suffisamment chaud pour lui convenir, notamment en Europe du Sud.

Un kiwi mûr est souple sous le doigt mais pas trop mou et sans taches. En dehors de sa saison, les kiwis sont commercialisés surgelés en cubes, en tranches ou en purée, ou encore séchés en tranches. Pendant l’été et au début de l’automne, il est importé, généralement de Nouvelle-Zélande. La plupart des kiwis sont commercialisés avant leur maturité mais ils mûrissent facilement en quelques jours. Le kiwi de l'Adour cultivé dans le sud-ouest de la France bénéficie d'un Label Rouge depuis 1992 et d'une indication géographique protégée (IGP) depuis 2009. On le retrouve de décembre à mai sur les étals des marchés.

Le kiwi a eu son heure de gloire culinaire dans les années 1970 avec la nouvelle cuisine grâce à des chefs audacieux qui disposèrent sur des assiettes de viande ou de volaille quelques rondelles de ce fruit qui était alors rare et cher. Il peut être présent dans des plats sucrés/salés et dans des salades légumes/fruits. Sa jolie couleur verte embellit les desserts. Mais à cause de l’actinidine (enzyme) qu’il contient, il peut faire tourner le lait.

Les kiwis qui ne sont pas tout à fait mûrs se conservent à température ambiante. S’ils sont très mûrs, ils se gardent au réfrigérateur.

Le kiwi est riche en fibres douces (la pectine de ses pépins), en sels minéraux, en carotènes et en polyphénols antioxydants, en vitamine E et en vitamine C. Comme tous les fruits, le kiwi contient des glucides, très peu de protéines et pas du tout de lipides. La couleur verte de sa chair vient de la chlorophylle dont il est généreusement pourvu. Il contient une enzyme, l’actinidine, qui, comme la broméline de l’ananas, agit sur la scission des protéines. Il est aussi une source d’allergie.

On trouve sur les marchés quelques variétés différentes. La Hayward est la plus courante et la plus cultivée. La Monty donne des kiwis gris et plus petits et la Bruno des fruits bruns un peu allongés. La Abbitt donne des fruits bruns en forme de poire et la Solo des kiwis bruns et plus petits. Elles sont moins fréquentes. Les kiwis Zespri Gold et Sorelli ont une peau douce, une chair jaune assez sucrée et une forme plus allongée. En Chine, d’où le kiwi est originaire, les variétés sont multiples : la grosseur du fruit varie (celle d’un grain de raisin pour les plus petits) ainsi que la texture de la peau (lisse ou velue) et la couleur de la peau (rouge, jaune, orange ou verte).

Abonnement premium

Accédez aux meilleures recettes des chefs

Découvrez les 6 000 meilleures recettes de la gastronomie française

Apprenez les secrets des plus grands chefs

Progressez en reproduisant les gestes des cuisiniers avec nos 2 000 vidéos

Sans engagement