Contrairement à ce que son nom indique, le riz sauvage n’est pas une variété de riz. C’est une graminée de couleur noire, à la forme très allongée qui fait penser à un grain de riz. Le riz sauvage est originaire d’Amérique du Nord, dans la région des Grands Lacs. Il possède un petit goût de noisette et sa texture est assez ferme.

Le riz sauvage est rarement consommé seul. On le trouve en grandes surface généralement dans des mélanges de riz. Mais on le retrouve vendu seul dans les magasins biologiques.

Avant de procéder à la cuisson du riz sauvage, qu’il soit seul ou mélangé, il est recommandé de le rincer à l’eau pour éliminer une partie de son amidon et les impuretés présentes.

Il existe deux manières de faire cuire le riz sauvage. La première est dite « à la créole ». Cela consiste à plonger le riz dans une grande quantité d’eau bouillante salée et de l’égoutter après environ 40 minutes de cuisson. On peut également faire cuire le riz sauvage au four. Pour ce faire, il faut mélanger une tasse de riz sauvage et 4 tasses d’eau dans un récipient muni d’un couvercle et allant au four. Ensuite, il n’y a plus qu’à enfourner pendant 1h à 180°C (thermostat 6). Il peut toutefois être nécessaire de rajouter un peu d’eau et de prolonger la cuisson encore une dizaine de minutes.

Le riz sauvage, préparé avec d’autres variétés de riz, peut être servi aussi bien avec de la viande, du poisson ou des légumes. Il peut également être servi froid, en salade.

Le riz sauvage se conserve dans un récipient hermétique, à l’abri de l’air, de la lumière et de la chaleur.

Le riz sauvage est un aliment riche en protéines végétales.

Abonnement premium

Accédez aux meilleures recettes des chefs

Découvrez les 6 000 meilleures recettes de la gastronomie française

Apprenez les secrets des plus grands chefs

Progressez en reproduisant les gestes des cuisiniers avec nos 2 000 vidéos

Sans engagement