Le pissenlit est une plante vivace sauvage (de la même famille que les chicorées) aux fleurs jaunes qui donnent une akène à aigrette de poils blancs sur lequel il est coutume de souffler pour faire un vœu. Il est aussi appelé « dent-de-lion » à cause de ses feuilles dentelées. Celles-ci d’un vert vif, sont comestibles malgré leur amertume. Le pissenlit tient son nom de ses vertus diurétiques. Feuilles et racines de pissenlit sont utilisées en phytothérapie. Le pissenlit est également cultivé. Il se consomme cru ou cuit.

Les feuilles du pissenlit, qu’il soit sauvage ou cultivé, doivent être bien fermes, sans taches, ni flétrissures.

Laver les feuilles de pissenlit soigneusement à l’eau claire avant toute utilisation. Vous n’aimez pas leur amertume ? Faites-les blanchir 1 à 2 minutes dans de l’eau bouillante avant de les poêler par exemple.

Les feuilles de pissenlit se cuisent à l’étuvée ou dans une poêle avec un peu d’huile d’olive pendant une quinzaine de minutes.

Les feuilles de pissenlit sont le plus souvent consommées crues et en salade. Crues, elles peuvent être utilisées en salade (traditionnellement avec des croûtons à l’ail, des lardons et un œuf mollet, dans la « salade de barabans » de Saint-Etienne ou avec une vinaigrette chaude dans la « salade à la chaude meurotte » de Lorraine). Cuites, elles s’utilisent comme des épinards, accompagnées d’un peu de beurre ou de crème. Elles s’accommodent aussi en potage avec des pommes de terre.

Les feuilles de pissenlit se conservent 3 à 4 jours dans le bac à légumes du réfrigérateur. Elles peuvent aussi être congelées (après avoir été blanchies), mais il sera alors préférable de les consommer cuites, car elles auront perdu de leur croquant.

Le pissenlit est un aliment à haute densité nutritionnelle qu’il faut régulièrement consommer en hiver pour recharger ses batteries. Sa richesse en anti-oxydants est absolument exceptionnelle. Le pissenlit contient aussi beaucoup de sels minéraux, d’oligo-éléments, de vitamine C et de vitamines du groupe B. Bien pourvu en fibres, il assure un transit régulier. Il est particulièrement indiqué lors d’une grossesse, à cause de sa richesse en fibres, en fer et en vitamine C (celle-ci favorise l’absorption du fer) et en folates.

On compte trois variétés de pissenlit :

  • le pissenlit étiolé à feuilles presque blanches, délicates et acidulées (en janvier).

  • le pissenlit sauvage à feuilles vertes, petites et amères. Il est cueilli avant sa floraison (février à mars).

  • le pissenlit amélioré à feuilles plus longues et tendres, mais de saveur parfois peu marquée (octobre à mars).

Abonnement premium

Accédez aux meilleures recettes des chefs à partir de 1€

Découvrez les 5 000 meilleures recettes de la gastronomie française

Apprenez les secrets des plus grands chefs

Progressez en reproduisant les gestes des cuisiniers avec nos 2 000 vidéos

Sans engagement