Tian d’orange

Premium
Crédits : Thomas Duval
« Tian » signifie, en niçois, à la fois le contenant (plat de cuisson en terre vernissée) et le contenu : des légumes coupés, accumulés et cuits en gratin. Grâce à Jacques Maximin, ce nom a franchi les frontières niçoises, les tians se sont généralisés, sortant même parfois de leur plat pour n’être qu’accumulation savoureuse d’un produit. Comme dans ce dessert en hommage à Jacques Maximin.
Envie de découvrir la suite ? Accédez en illimité à cette recette et à plus de 5000 autres recettes de grands chefs, illustrées en vidéos et en pas à pas en souscrivant un abonnement Académie du Goût.
Ingrédients (8 personnes)

Préparation des oranges

Préparation des sablés

  • 300 g de pâte à sablé breton

Préparation de la confiture et du coulis d’orange amère

Préparation du nappage

Préparation de la chantilly au coulis d’orange amère

Préparation

Étape 1 : Préparation des oranges

Peler les oranges à vif. Prélever les suprêmes en récupérant le jus. Les mettre à égoutter dans une passoire au frais pendant 1 heure.

Porter le sucre au caramel. Le déglacer avec le jus d’orange récupéré. Laisser bouillir 5 minutes. Retirer du feu.

Cette recette est issue du livre "Grand Livre de Cuisine Méditerranée" publié aux Éditions Alain Ducasse. Voir tous les crédits

Cette recette est réservée aux abonnés premium

Découvrez la suite et accédez
aux 5 000 recettes de chefs avec l'Abonnement Premium

Logo académie du goût
Vous avez déjà un compte ? CONNEXION

L'Académie vous recommande

Les autres recettes de Alain Ducasse