Pavé de loup aux artichauts épineux de san remo

Premium
Crédits : Thomas Duval

Issu du chardon, l’artichaut fut cultivé au XIIIe siècle en Andalousie alors musulmane. De là, il gagna la Sicile puis toute l’Italie. Il est arrivé en France dans les malles de Catherne de Médicis qui en raffolait. Le goût des artichauts épineux de la province d’Imperia est resté au plus proche de celui du chardon, c’est pourquoi nous les aimons. Nous les choisissons avec de beaux pieds bien droits et gros, qu’il ne faut surtout pas jeter mais cuisiner autrement, une fois épluchés.

Envie de découvrir la suite ? Accédez en illimité à cette recette et à plus de 5000 autres recettes de grands chefs, illustrées en vidéos et en pas à pas en souscrivant un abonnement Académie du Goût.

Préparation

Étape 1 : Préparation du loup

Écailler et vider le loup. Réserver la tête. Le laver, retirer la peau et les chairs rouges du dos. Détailler quatre beaux pavés de 150 à 160 g. Les réserver dans un linge au frais. (Réserver le reste du loup pour une autre préparation.)

Nettoyer la tête du loup. Retirer les ouïes et les yeux. Bien la laver. La sécher. La couper en deux.

Cette recette est issue du livre "Grand Livre de Cuisine Méditerranée" publié aux Éditions Alain Ducasse. Voir tous les crédits

Cette recette est réservée aux abonnés premium

Découvrez la suite et accédez
aux 5 000 recettes de chefs avec l'Abonnement Premium

Logo académie du goût
Vous avez déjà un compte ? CONNEXION