Confiture d’orange amère

Premium
Crédits : Thomas Duval

Au Moyen Âge, la seule orange connue était la bigarade, ou orange amère, apportée, comme le citron, par les Arabes. La première recette connue de confiture d’oranges est celle de Nostradamus qui avant d’être astrologue était provençal, médecin, et auteur d’un Livre des confitures publié en 1556. Le bigaradier continue d’être cultivé à Grasse, dans la région de Nice et de Menton pour ses fleurs et ses essences utilisées par la parfumerie. C’est de ses fruits dont nous nous servons pour cette confiture.

Envie de découvrir la suite ? Accédez en illimité à cette recette et à plus de 5000 autres recettes de grands chefs, illustrées en vidéos et en pas à pas en souscrivant un abonnement Académie du Goût.
Ingrédients (5 pièces)

Préparation

Étape 1 : Préparation de la confiture

Laver soigneusement les oranges amères. Les couper en quartiers. Retirer un maximum de pépins. Les réserver dans un bol. Les recouvrir d’eau. Réserver.

Tarer (peser un récipient vide) une grande bassine.

Cette recette est issue du livre "Grand Livre de Cuisine Méditerranée" publié aux Éditions Alain Ducasse. Voir tous les crédits

Cette recette est réservée aux abonnés premium

Découvrez la suite et accédez
aux 5 000 recettes de chefs avec l'Abonnement Premium

Logo académie du goût
Vous avez déjà un compte ? CONNEXION

L'Académie vous recommande