Le porto est un vin originaire du Portugal produit dans la région du Douro à une centaine de kilomètres au nord de Porto. La particularité du porto réside dans l'ajout d'alcool au cours de sa fermentation, cette opération appelée "mutage" permet de conserver une partie des sucres naturels du raisin. Ce vin muté, qui peut être issu de cépages blancs ou rouges, bénéficie d'une dénomination d'origine contrôlé (DOC). En plus d’aromatiser des cocktails, le Porto parfume des sauces et des terrines.

Le porto s'achète en grande surface ou chez un caviste. Les « Ruby » désignent les portos jeunes (3 à 5 ans) issus d'assemblages de différents vins. Parmi cette catégorie, on trouve les « Tawny », le porto le plus répandu dans le commerce. Ces derniers seront parfaits pour une utilisation en cuisine. Pour une dégustation au verre, se tourner vers les portos « Vintage », des vins millésimés considérés comme exceptionnels qu'il est est bon de boire après un vieillissement de dix ans.

Il est conseillé de décanter un porto « Vintage » avant de le boire.

Bien qu'il doit originaire du Portugal, le porto s'est fait une place de choix dans la gastronomie française. Il constitue la base de l'incontournable sauce au porto et de la sauce aux échalotes et au beurre servie en accompagnent des rôtis. On l'utilise également pour déglacer les sucs de cuisson des viandes ou d'un foie gras poêlé par exemple.

Le porto se déguste à température ambiante, jamais glacé. Les Britanniques apprécient particulièrement ce vin du Douro, qu'ils servent à l'apéritif ou bien en fin de repas, avec une tranche de stilton (fromage bleu anglais). Il forme un accord parfait avec un bleu d'Auvergne ou un roquefort. Au dessert, il se marie volontiers avec le melon.

Le porto se conserve dans un endroit frais et sec, à l'abri de la lumière.

Le porto blanc subit le même processus de fabrication que le porto "rouge" mais seuls les cépages blancs sont utilisée. Il peut être doux, demi-sec ou extra-sec.