Le thermomètre est le meilleur ami des cuisiniers minutieux : il permet de donner la température exacte d’un aliment en cours de cuisson. Une information qui s’avère cruciale pour la préparation de viandes, de foie gras, pour la caramélisation de sucre (auquel cas, un thermomètre confiseur ou « à sucre » est plus indiqué).

Le thermomètre à infrarouge n’est pas vraiment indiqué, puisqu’il ne donne qu’une température de surface, bien moins utile que la température à cœur. A prendre en compte absolument : son degré de précision. Donne-t-il la température au dixième de degrés près ? A quel degré commence-t-il et jusqu’où peut-il monter ? Le plus recommandable est sans doute le thermomètre à sonde : précis, il permet de vérifier la cuisson de bien des aliments grâce à son cordon supporte la chaleur du four.

Le thermomètre est idéal pour maîtriser parfaitement la cuisson du foie ou gras ou préparer le rôti impeccablement bien cuit. Indispensable pour la pâtisserie et les gâteaux !

L’extrémité du thermomètre s’introduit dans la préparation dont on souhaite surveiller la température. Pour la viande, on dit qu’on le met à cœur, c'est-à-dire au milieu. Certains modèles peuvent être programmés : en renseignant le type de viande, son poids et sa cuisson désirée, on enfourne, on le laisse faire et il sonne lorsque la viande est cuite.

Abonnement premium

Accédez aux meilleures recettes des chefs à partir de 1€

Découvrez les 6 000 meilleures recettes de la gastronomie française

Apprenez les secrets des plus grands chefs

Progressez en reproduisant les gestes des cuisiniers avec nos 2 000 vidéos

S'abonner à partir de 1€
Sans engagement