La viande de cheval fait partie de la famille des viandes rouges. Riche en protéines et en fer, la viande chevaline ne contient que peu de matière grasse (essentiellement des acides gras insaturés), ce qui en fait un aliment intéressant d'un point de vue nutritionnel. De tout temps, sa consommation a été controversée, du fait de considérations morale, éthique ou bien religieuse. C'est pourtant une viande saine et savoureuse. Autre argument : la consommation de viande permet de conserver certaines races de chevaux de trait.

Les boucheries dédiées à la viande chevaline se font rares, mais sont le moyen le plus sûr de s'approvisionner en viande de cheval de qualité. Celle-ci se présente sous forme de steak ou encore de rôti, bien ficelé. En grande-surface ou en boucherie traditionnelle, il sera sans doute nécessaire de passer commande. On trouve des boucheries chevalines qui vendent en ligne.

La viande de cheval doit être sortie du réfrigérateur au moins 30 minutes avant sa cuisson s'il s'agit d'un steak, et une heure, s'il s'agit d'un rôti.

La viande chevaline se prépare et se déguste de la même façon que la viande de bœuf. En steak, elle se savoure de préférence saignante et s’accommode volontiers d'une sauce au poivre, béarnaise ou simplement de moutarde. Le rôti de cheval est d'abord saisi à la cocotte, sur toutes ses faces, avant de finir de cuire au four. Bardé de lard, il conservera ainsi sa tendreté durant la cuisson. La fondue bourguignonne se prête particulièrement bien à la viande de cheval.

La viande de cheval se conserve moins longtemps que la viande bovine. Elle doit être soigneusement emballée et entreposée dans la partie la plus froide du réfrigérateur. Il est préférable de la déguster dans les 2 à 3 jours suivant son achat.

Abonnement premium

Accédez aux meilleures recettes des chefs

Découvrez les 6 000 meilleures recettes de la gastronomie française

Apprenez les secrets des plus grands chefs

Progressez en reproduisant les gestes des cuisiniers avec nos 2 000 vidéos

Sans engagement