Venue de l’est de l’Europe, la vodka est une boisson alcoolisée très populaire. Fabriquée à base de pomme de terre ou de céréales (blé, orge, maïs) distillées, cette eau-de-vie est incolore et titre de 40 à 55% de volume d’alcool. On la retrouve parfois parfumée à l’aide d’herbes ou de baies. Ce qui différencie les vodkas ? Leur lieu de fabrication, les ingrédients utilisés, la méthode de distillation et la filtration. A base de céréales, elles proviennent souvent de Russie, d’Ukraine ou de Biélorussie, tandis que celles à base de pommes de terre viennent souvent de Pologne ou d’Allemagne.

On trouve de la vodka de toutes les origines (ou presque) et à tous les prix : il existe des milliers de marques différentes. Pour les cocktails, on apprécie sa neutralité qui permet de révéler d’autres saveurs. A déguster telle quelle, elle devra faire preuve de finesse. La Goldwasser est l’une des vodkas les plus réputées. Une des principales différences entre une vodka haut de gamme et une bas de gamme est le taux de méthanol, moindre dans les alcools de qualité. Se procurer une vodka très distillée n’est pas forcément une bonne idée puisqu’à chaque raffinement supplémentaire, la vodka perd en goût.

Elle peut se boire seule, bien fraîche, dans des verres à vodka (en « shots »). On en sert traditionnellement avec certains mets, comme le caviar ou le saumon. Elle entre dans la composition de nombreux cocktails, comme le Bloody Mary. On peut également s’en servir en cuisine : on fait par exemple des pâtes à la vodka.

La vodka peut se conserver plusieurs années au congélateur.

Les recettes