Capucine

Capucine

Cette plante herbacée, originaire d’Amérique du Sud (on l’appelle parfois le « cresson du Pérou »), appartient à la famille des Tropaelolacées.  C’est au 17ème siècle, grâce aux conquistadors hollandais, qu’elle a été implantée en Europe. La Tropaeolum majus n’est pas seulement ornementale : tout, absolument tout se mange dans la capucine. On prête même à ses graines des propriétés médicales, contre les maux de gorges ou les infections urinaires.

On la trouve parfois en barquettes dans le commerce. Les capucines du jardin sont tout à fait comestibles, à condition d’avoir été à l’abri des pesticides.

Pensez à ôter le pistil et les étamines de la capucine. Si vous utilisez les pétales, notez que la partie blanche est assez amère : il est possible de l’ôter.

Les bourgeons de la capucine font office de condiment : gardez-les dans du vinaigre blanc et mangez-les en salade. Les graines peuvent être arrangées comme des câpres : rincez-les puis stockez-les dans du vinaigre bouillant, avec du poivre et de l’estragon. Les feuilles se mangent en salade ou avec une mayonnaise et les pétales décorent n’importe quel plat.

Les bourgeons ou les graines préparées se conservent quelques mois. Les fleurs et les pétales se consomment rapidement après la récolte.

Abonnement premium

Accédez aux meilleures recettes des chefs

Découvrez les 6 000 meilleures recettes de la gastronomie française

Apprenez les secrets des plus grands chefs

Progressez en reproduisant les gestes des cuisiniers avec nos 2 000 vidéos

Sans engagement