Le Saint-Marcellin est un petit fromage rond fabriqué à partir de lait de vache cru ou pasteurisé. Originaire d’une commune éponyme du département de l’Isère, ce fromage à pâte molle et à croûte fleurie bénéficie depuis 2013 d’une IGP. Le Saint-Marcellin se caractérise par une saveur douce qui se renforce en vieillissant et par un cœur crémeux ou sec.

Choisir un Saint-Marcellin dont la croûte est fine et plissée. Elle est recouverte de moisissures blanches lorsque le fromage est jeune (4 semaines d’affinage) ou de moisissures grises bleutées lorsqu’il est plus affiné. La pâte peut être moelleuse ou crémeuse ou plutôt sèche mais en aucun cas granuleuse. On le trouve aussi bien chez son artisan fromager qu’en supermarché.

Pour le déguster en tant que fromage de table, sortir le Saint-Marcellin 1h à l’avance pour développer toute sa palette aromatique.

Le Saint-Marcellin ne doit pas subir de cuisson longue. Il faut plutôt le choisir sec et l’ajouter au dernier moment dans une sauce ou une crème.

Le Saint-Marcellin peut être rôti au four et aromatisé au miel et au romarin. On peut le paner et le frire ou réaliser des crèmes et des sauces pour accompagner des pâtes ou des pommes de terre. on réalise également des quiches, des feuilletés ou des petites tartes tatin de Saint-Marcellin associé à la poire.

Le Saint-Marcellin se conserve au réfrigérateur dans son emballage d’origine (ou dans une boîte hermétique si vous voulez le rendre plus crémeux).

Le Saint-Marcellin est un fromage riche en calcium et en vitamine A. Son taux de sodium est relativement faible par rapport aux autres fromages.