Le couscoussier est un ustensile de cuisson originaire du Maghreb qui permet de faire cuire la semoule de blé dur qui constitue, avec les légumes cuisinés et les différentes viandes, le couscous.

Si traditionnellement le couscoussier était en terre cuite, aujourd’hui, on en trouve principalement en inox ou en aluminium. On peut s'en en procurer en grandes surfaces, au rayon des casseroles, ainsi que dans magasins orientaux. Il faut compter entre 30 et 100 euros en fonction de la qualité.

La recette traditionnelle du couscous implique de faire gonfler la semoule avant de la faire cuire dans le couscoussier. Il faut alors mettre la semoule de blé dur dans un saladier, y verser de l’eau bouillante et l’égrainer avec une fourchette. Rajouter un peu d’huile d’olive, si besoin. Une fois qu’elle est gonflée, mettre la semoule dans le couscoussier et la faire cuire à la vapeur au-dessus des légumes et de la viande.

Pour une cuisson plus rapide, utiliser de la semoule de blé dur précuite.

Le couscoussier est composé de deux parties. La partie inférieure, qui ressemble à une grande marmite, permet de faire cuire les légumes et la viandes dans de l’eau et des épices. La partie supérieure qui s’apparente, elle, à une passoire assure la cuisson de la semoule de blé dur. Cette dernière cuit à la vapeur grâce au bouillon des légumes qui mijote juste en dessous. La vapeur remonte alors par les trous percés dans le fond de la partie supérieure du couscoussier. Pour que la cuisson de la semoule soit assurée, il est nécessaire que les deux parties du couscoussier soient hermétiques.

Les recettes

Par et 1 autre chef
Par et 1 autre chef