Fabriquée à partir des « amandons » des fruits de l’arganier, un arbre endémique notamment présent au Maroc et en Algérie, l’huile d’argan (ou huile d’argane) est utilisée depuis des siècles par les populations berbères. Cette huile rare, aux nombreuses vertus bienfaisantes, est utilisée aussi bien en cuisine qu’en cosmétique, où elle répare efficacement peaux et cheveux secs. Si l’huile d’argan alimentaire peut être utilisée sur le corps, il vaut mieux éviter l’inverse. Le processus de fabrication de l’huile d’argan diffère en effet selon son utilisation finale : fabriquée à des fins gastronomique, elle est faite à partir d’amandons torréfiés et possède une saveur et une odeur bien plus intense.

Il est nécessaire de distinguer l’huile d’argan culinaire et l’huile d’argan cosmétique, presque inodore et moins foncée. Pour être sûr de sa qualité et de sa provenance, opter pour une huile issue de coopératives locales. Certaines ont des labels bios. L’huile d’argan est chère car son rendement est moindre : 100 kilos de fruits sont nécessaires pour avoir assez d’amandons pour un litre d’huile d’argan.

Inadaptée à la cuisson, l’huile d’argan s’utilise essentiellement froide. Son goût de noisette grillée parfume délicatement salades et spécialités telles que le tajine ou le couscous. Elle accompagne délicieusement les plats de poissons.

Au frais et au sec, à l’abri de la lumière est bien fermée, l’huile d’argan se conserve 1 à 2 ans. Une fois ouverte, la conserver au réfrigérateur.

L’huile d’argan est dite oléique linoléique. Elle contient un acide essentiel, l’acide linoléique, qui ne peut être produit par l’organisme. Antioxydante, l’huile d’argan est également riche en béta carotène.

Abonnement premium

Accédez aux meilleures recettes des chefs à partir de 1€

Découvrez les 5 000 meilleures recettes de la gastronomie française

Apprenez les secrets des plus grands chefs

Progressez en reproduisant les gestes des cuisiniers avec nos 2 000 vidéos

Sans engagement