5 choses à savoir sur la galette des Rois

Par Académie du Goût - 31 déc. 2018 - Mis à jour le 4 janv. 2019
Un produit, une histoire

Si un dessert est incontournable au moment de l'Épiphanie, c'est bien la galette des Rois. Apparue au XIIIe siècle, cette spécialité est vite devenue une coutume en France comme ailleurs dans le monde. Qu’elle soit élaborée avec de la frangipane ou de la crème d’amande, la galette des Rois est avant tout une affaire de tradition.

Crédits : Laurent FauPas de repos pour les gourmands : la Galette des Rois

Bien que la galette des Rois soit principalement consommée lors de l'Épiphanie, cette spécialité est bel et bien païenne. Certes, cette fête chrétienne célèbre la visite des Rois mages à l'Enfant Jésus. Pourtant, la galette des Rois trouve son origine ailleurs, à savoir la fête romaine des Saturnales. À cette occasion, la tradition voulait qu'un esclave soit élu roi d’un jour. Ce n’est finalement bien plus tard que l’Église reprendra cette tradition, selon toute vraisemblance au cours du XIIIe siècle.

Du temps des Romains, une pièce était cachée dans ce qui tenait lieu alors de galette des Rois. Il s'agissait généralement d'une pièce d'argent ou d'or, et parfois d'un simple haricot blanc pour les plus pauvres. Il faut attendre la fin du XVIIIe siècle pour que les fèves en porcelaine remplacent progressivement les pièces. Elles représentaient alors l'Enfant Jésus, avant d'être elles-mêmes remplacées par un bonnet phrygien lors de la Révolution française. À partir de 1870, ce sont finalement des figurines en porcelaine variées qui se développent, au détriment des signes républicains ou religieux.

Mais en matière de recette de galette des Rois, chaque région y va de sa spécialité. Dans le nord de la France, on plébiscite davantage la galette en pâte feuilletée. Alors que l'on trouve sa première trace en 1311 à Amiens, cette recette va rapidement se démocratiser dans la moitié supérieure du pays. Elle n'évoluera que très peu au fil des ans. Aujourd'hui, cette galette des Rois traditionnelle est principalement réalisée avec de la frangipane. Il n'est cependant pas rare qu'elle soit fourrée avec d'autres préparations, comme de la confiture de pommes ou du chocolat.

Si la galette feuilletée est aujourd'hui consommée dans les 3/4 de l'Hexagone, le Sud lui préfère une autre recette : la galette briochée, aussi appelée couronne briochée des rois. Autre particularité : cette spécialité est généralement parfumée à l'eau de fleur d'oranger, recouverte de sucre et préparée avec des fruits confits.

Au moment de garnir la galette des Rois, nombreux sont ceux à confondre frangipane et crème d'amande. Pourtant, ces deux préparations sont différentes. La frangipane contient en effet de la crème pâtissière, ce qui n'est pas le cas de la crème d'amande. Une petite différence qui peut avoir son importance au moment de la dégustation.

Toutes les actus