Et si vous faisiez votre pain dans une cocotte ?

Par Académie du Goût - 18 nov. 2015
Cuisiner pratique

Les plats en cocotte sont synonymes de convivialité et de partage. Blanquette de veau, carbonnade de lapin, et autres farandoles de légumes sont cuisinées dans cet ustensile en fonte qui assure une diffusion lente de la chaleur pour une meilleure concentration des saveurs. Mais aviez-vous déjà pensé à cuire votre pain dans une cocotte ? Avec notre partenaire Staub, cela deviendra votre (pain) quotidien.

Crédits : DR - ADGLa cocotte Staub, un indispensable pour faire son pain maison

La frénésie autour de la MAP – ou machine à pain – est retombée comme un soufflé après des années de louanges pour vanter le pain fait maison. Qu’on se le dise, cela ressemblait davantage à un ersatz de pain de mie avec un semblant de croûte qu’à une belle miche digne de ce nom. Ces années d’errance boulangère ont fait oublier des marques de référence comme Staub, dont les caractéristiques de ses cocottes (20,24 ou 26 cm) permettent aussi de cuire tous types de pains savoureux. Leur secret pour obtenir une croûte dorée et croustillante ainsi qu’une mie alvéolée ? Un système de picot et d’auto-arrosage assurant l’humidification de la pâte au cours de la cuisson pour un résultat à la fois moelleux et croustillant. Quand cuire son pain maison devient un jeu d’enfant… mais le faire est une autre paire de manches.

Les étapes précédant la cuisson du pain demandent également de l’attention. Le choix de la farine pour commencer : aux oubliettes les farines T45 et T55 et misez sur des farines moins blanchies comme les farines T65 et T80 ; optez sinon pour des farines complètes ou semi-complètes (T110 ou T150) pour des pains complets aux graines de pavot et de lin par exemple. A noter que les mélanges de farines de blés sont fréquents et que l’ajout de farine de seigle ou d’épeautre sont aussi d’usage pour un côté rustique. Pour que la pâte lève, deux options s’offrent à vous : la levure de boulanger déshydratée ou la levure fraîche de boulanger qui sera, elle, à diluer dans un peu d’eau. Attention à ne jamais ajouter le sel dans la levure, cela tuerait l’action de la levure. Enfin, versez l’eau en plusieurs fois au cours du pétrissage à la main ou au robot pour un résultat homogène avant de laisser reposer la pâte à température ambiante (et à l’abri des courants d’airs !) dans la cocotte pendant 1h. Dernière étape et non des moindres, entaillez la boule de pâte en guise de signature, qu’on appelle grigne en boulangerie, avant de l’enfourner. De quoi devenir le roi ou la reine de la boulange !

Crédits : DR - FotoliaQuelle farine privilégier pour son pain maison ?

Toutes les actus