Variations autour de l'abricot

Par Maud Rogers - 31 juil. 2015
Variations autour...

Francis Ponge a fait de ce petit mets orangé, rond, parfumé et juteux, dans son poème qui lui est entièrement dédié, le plus curieux des fruits. Sa courte saisonnalité, de juin à août, nous incline à en profiter rapidement pour le déguster lorsqu’il est gorgé de soleil. L'abricot règne alors dans nos cuisines : en pâtisserie, mais aussi pour accompagner des préparations salées. Séché ou en conserve, il peut alors être consommé toute l’année. Tour d’horizon des préparations de ce fruit si apprécié.

Crédits : DR - FotoliaL'abricot, fruit-star de l'été

L'abricot se glisse dans les tartes, les clafoutis et les crumbles. Des desserts qui nous replongent dans nos souvenirs de déjeuners de famille et que les plus grands chefs n'hésitent pas à revisiter. Alain Ducasse réalise une poêlée d'abricots qu'il joint à un blanc-manger aux amandes ou agrémente sa tarte aux abricots d'un duo de sorbets pistache-framboise. Claire Heitzler préfère, elle, marier ce fruit à la noix de coco. Des mets délicats et raffinés.

Les plaisirs glacés ne sont pas en reste : l'abricot et son subtil équilibre entre le sucré et l'acidité sublime glaces et sorbets, douceurs qui font chaque été des heureux. Quant aux traditionnelles confiture et marmelade, elles règnent sur la table lors du petit-déjeuner et du goûter pour recouvrir une belle tartine de pain. Libre à vous de les parfumer de vanille ou de safran, selon votre goût.

Mais l'abricot s'invite également dans les préparations salées. On le cuisine avec des épices pour accompagner des viandes comme l'agneau et la dinde ou des poissons comme le thon et le saumon. Une association idéale pour ensoleiller vos préparations.

Crédits : Laurent FauLe Coco'oning de Claire Heitzler

Crédits : DR - FotoliaDes abricots secs pour toute l'année

Pourtant, ce fruit délicieux a tôt fait de frustrer ses amateurs, tant sa saison est courte. Mais les plus prévoyants – et gourmands ! – sauront contourner cette contrainte : les conserves permettent d’en disposer toute l’année.

Veillez à choisir des abricots juste mûrs, frais et de bonne qualité. Il vous suffit ensuite de vous munir de bocaux et de caoutchoucs de fermeture. Plusieurs alternatives sont alors possibles, abricots entiers ou coupés en morceaux, dénoyautés ou pas, natures ou au sirop.

La version fruit sec est également la solution pour savourer l'abricot à tout moment, soit cuisiné, soit grignoté pour palier aux fringales de la journée !

L’abricot est le fruit le plus cultivé après la pomme et la pêche en France, pays qui est également le premier producteur européen pour sa consommation. 68 % de cette production est destinée à l’Hexagone, preuve qu’il y est bien populaire ! La saison estivale est certes une période de vacances, mais elle est aussi et surtout la période où ce produit phare se retrouve au centre de nombre de festivités !

Ainsi, chaque 8 juillet, à Rivesaltes, commune voisine de Perpignan, a lieu la Fête de l’abricot, ni plus ni moins. Il en est de même les 14 juillet dans le village du Barroux, dans le Vaucluse. Au mois d’août, c’est au tour de la ville de Saxon, en Suisse, de mettre ce fruit au centre de ses festivités. Au programme, aller à la rencontre de petits producteurs et artisans proposant l’abricot sous toutes ses formes, sous un grand soleil d’été.

Les plus chanceux auront la chance de le cueillir directement dans l’arbre, de le savourer dans l’instant qui suit en quelques coups de dent et d’ajouter comme Francis Ponge (1) : « On n'en ferait qu'une bouchée, n'était ce noyau fort dur et relativement importun qu'il y a, si bien qu'on en fait plutôt deux, et au maximum quatre »…

(1) Ponge, Francis, Le Grand Recueil, Gallimard, 1961.

Toutes les actus