Intoxications alimentaires : 7 conseils pour y échapper (surtout en été)

Par Paule Neyrat / Diététicienne-nutritionniste - 29 juil. 2016
Nutrition

La grande majorité des intoxications alimentaires sont dites « ménagères », c’est-à-dire que leur origine se trouve à la maison. Vous devez pouvoir les éviter grâce à des règles élémentaires. Voici nos conseils pour ne pas vous retrouver au fond du lit ou aux Urgences.

Crédits : DR - ShutterstockQuelques règles de bases sont à respecter pour éviter les intoxications alimentaires

Intoxication alimentaire et gastro-entérite ont à peu près les mêmes manifestations digestives désagréables mais elles n’ont pas la même origine : la gastro est l’œuvre d’un virus que l’on est obligé de subir, tandis que l’intoxication alimentaire provient de microbes auxquels on peut échapper. La preuve en 7 points capitaux.

1 – Respectez la chaîne de froid

Conserver ses denrées à la bonne température et ce, quelle que soit la saison, est la condition sine qua non pour éviter tout risque d'intoxications. En effet, les bactéries pathogènes se développent à toute allure entre 10°C et 60°C. Un produit qui contient seulement quelques microbes peut en être envahi par des milliers en peu de temps et devenir alors toxique, débordant le système immunitaire de la personne qui le consomme. Vous devez avoir cette notion de fraîcheur toujours présente à l’esprit. Et pour cela, respecter tout d’abord la chaîne du froid. Dans tous les magasins, les produits fragiles (viandes, poissons, produits laitiers, desserts etc.) sont conservés à 4°C, les glaces et les surgelés à -18°C. C’est ce froid que vous devez maintenir le plus possible.

D'ailleurs, surveillez votre frigo en y plaçant un thermomètre pour vérifier sa température (4°C°) surtout s’il n’est pas de première jeunesse. Dès que quelque chose l’a souillé, lavez, et ne laissez pas les tiroirs du congélateur s’encombrer de blocs de glace. Nettoyez-le à l’eau savonneuse au moins une fois par mois, n'utilisez pas d'eau de Javel, produit qui rend les bactéries encore plus résistantes.

2 - Organisez-vous avant, pendant et après vos courses

Planifiez vos courses et faites-les le plus près possible de chez vous de façon à réduire le temps de transport, et rentrez tout de suite à la maison. D'ailleurs si vous arrivés dans un supermarché où les présentoirs sont mal réfrigérés, les bacs des glaces et des surgelés givrés, les emballages abîmés (trous, fuites), ou les allées du magasin souillées : fuyez !

Achetez les produits frais et surgelés en dernier, sinon ils se réchaufferont si vous poursuivez vos courses dans un autre rayon. En hiver, rangez vos achats dans le coffre et pas à l’intérieur de votre voiture surchauffée. En été, mettez-les dans des sacs isothermes ou dans une glacière. Une fois à la maison, rangez-les tout de suite dans votre frigo ou au congélateur : ne les laissez pas s’imprégner de la chaleur de votre cuisine.

Crédits : DR - ShutterstockNettoyez votre frigo une fois par mois
Crédits : DR - FotoliaLavez vos fruits et légumes avant de les cuisiner
Crédits : DR - FotoliaVérifiez les dates de péremption
Crédits : DR - FotoliaOrganisez vous pour faire vos courses

3 - Vérifiez la date limite de consommation des produits frais

Les produits dont la DLC (Date limite de consommation) est proche sont toujours placés devant. Regardez au fond du rayon et choisissez la plus éloignée. Même si celles de quelques produits (yaourts, fromages frais, fruits légumes) peuvent se dépasser quelques jours sans danger, il n’en va pas de même pour les viandes et les poissons en barquette. Il est de toute façon préférable d'acheter chez un poissonnier ou un boucher... Enfin, attention aux produits en promotion : ils en sont souvent proches.

4 - Lavez-vous les mains !

Non seulement en sortant des toilettes et avant de vous mettre à table (où que ce soit), mais aussi quand vous rentrez à la maison : avant de ranger vos courses, avant de vous mettre en cuisine, après avoir épluché des légumes, vidé un poulet, un poisson... En fait à chaque changement d’aliment. A imposer aux enfants comme aux adultes.

5 - Préservez l’hygiène avant et après avoir cuisiné

Lavez toujours les légumes et les fruits. Nettoyez tout ce qui a touché des aliments crus : plan de travail, planche à découper, couteaux (passez leur lame dans un demi-citron, ça les désinfecte). Dès que la préparation d'un plat froid est terminée, rangez-le au frigo jusqu’au moment de le servir. Un plat chaud préparé la veille pour le lendemain ? Refroidissez-le rapidement en le débarrassant dans un saladier que vous poserez sur un autre rempli de glaçons. Remuez jusqu’à ce qu’il soit froid et stockez au frigo. Faites de même pour les crèmes (anglaise, pâtissière etc.) : les bactéries adorent s’y développer quand on les laisse tiédir à l’air libre. Si vous réchauffez des restes, mettez-les sur feu vif de façon à les amener rapidement à 70°C.

Enfin, ne laissez rien traîner pendant les repas. L’entrée est terminée et il en reste ? On stocke tout de suite le plat au frigo ou mieux encore, on range le reste dans une boîte et on la met au frais. Même topo pour les autres plats, même s’il y a des invités. Les glaces se sortent au dernier moment du congélateur et s’y remettent tout de suite, dès que chacun est servi. Un dessert avec une glace se prépare au dernier moment, quitte à faire attendre les convives.

Crédits : DR - FotoliaCouteaux et planches à découper doivent être d'une hygiène irréprochable !

6 – Soyez vigilant avec la viande hachée

Le hachage favorise la prolifération des bactéries, dont celle nommée E.Coli qui adore la viande et qui est responsable de nombreuses intoxications. Chez le boucher, celle-ci doit toujours être hachée devant vous, rejoindre votre frigo le plus vite possible et être consommée au repas suivant si vous l’accommodez en tartare. S’il fait très chaud, emportez un accumulateur de froid de façon à bien la préserver pendant son transport. Si vous en achetez dans un supermarché, qu’elle soit fraîche en barquette ou surgelée, ne la consommez jamais crue. Cuisez-la à point : E.Coli n’est détruite qu’à 65 - 70°C.

7 - Quel comportement adopter en dehors de chez soi ?

Pour un pique-nique, tout , absolument tout, doit être rangé dans une glacière ou dans des paniers avec des accumulateurs de froid. Quand est-il au restaurant ? Vous ne pouvez évidemment pas vérifier la fraîcheur des produits qui ont été cuisinés ! Regardez la carte avant d’entrer : si elle est interminable, c’est que des produits industriels sont utilisés. Ils peuvent avoir été déballés ou décongelés et recongelés après un service. Si vous y entrez quand même, allez aux toilettes avant de passer la commande : si elles sont sales, fuyez tout de suite en invoquant n’importe quel prétexte. C’est un restaurant mal tenu et Il y a de grandes chances pour que l’hygiène ne soit pas la principale préoccupation du restaurateur. Mieux vaut être malpoli et rester en bonne santé...

Toutes les actus