Café Pouchkine : Matriochka, la bûche qui déboîte signée Nina Métayer

Par Deborah Koslowski - 19 déc. 2017
Reportage

Chaque année, les grands noms de la pâtisserie rivalisent d’originalité pour mettre au point la bûche la plus créative. Nina Métayer, élue pâtissière de l’année par le Gault et Millau, nous a ouvert les portes de son laboratoire de Montreuil pour nous présenter son élégante bûche Matriochka. Bons baisers de Russie...

Crédits : Capture écran/Reportage bûche MatriochkaLa bûche Matriochka, ou de jolies poupées russes à partager et à savourer

Elles symbolisent la maternité, sont charnues et robustes tout en étant élégantes, chaleureuses et, de par les secrets qu’elles renferment, mystérieuses. Les poupées gigognes ? Elles reflètent la Mère Patrie dans tout ce qu’elle a de plus beau. Riche de sa double ascendance franco-russe, la maison pâtissière Café Pouchkine a donc demandé à la cheffe Nina Métayer, à la tête des créations sucrées de l'enseigne, de confectionner la bûche de noël qui représenterait toutes ces facettes. Challenge relevé avec brio : deux pâtisseries gourmandes aux saveurs savamment maîtrisées sont nées.

C’est sur un socle de chocolat noir recouvert de feuillantine, épices et noix de pécan que sont posées cinq matriochkas. Des poupées blanches, aux parfums de noix de coco et de mangue, ou des poupées rouges aux parfums de mandarine et de mangue.

Ces bûches ludiques de 6 à 8 parts, sonnent comme une invitation gourmande à découvrir le jouet en bois le plus célèbre de Russie. Pour pouvoir les déguster, rendez-vous - le temps des fêtes - dans les boutiques Café Pouchkine.

« Noël, c’est un moment un peu magique. C’est une fête qui a beaucoup d’importance pour moi : on est avec les gens que l’on aime et on partage des émotions, un repas », se livre Nina Métayer qui explique avoir choisi la voie de la pâtisserie pour « faire partie des fêtes et des moments importants de la vie de tout un chacun »_. Point d’orgue traditionnel des menus de réveillon, la bûche est un incontournable. « C’est un gâteau à partager, il réunit tout le monde à la fin du repas. Il va manquer quelque chose au repas de Noël s’il n’y a pas de bûche ! »

Vous l’aurez compris, le partage et les proches sont les clefs d’un Noël réussi. Des convictions que la meilleure pâtissière de l’année insuffle avec ses bûches Matriochkas : elles représentent la famille et sont chaleureuses comme un bon repas grâce au mariage des épices de noël et des fruits exotiques. Mais avec quoi accompagner ces douceurs pour sublimer leurs saveurs et conclure en apothéose ? « À vrai dire, je n’y ai pas encore pensé », concède la cheffe. « Je verrai bien un vin pas trop sucré, avec des notes d’abricot et de mandarine… ou une coupe de champagne ! »

Toutes les actus