Spécialité charcutière au goût puissant, l'andouille est constituée de boyaux de porc, sans ajout de gras. Selon les variantes, d'autres parties de l'animal (chair, estomac, langue, tripe, échine...) peuvent également être utilisées. Les recettes régionales sont nombreuses : andouille de Vire, de Jargeau, du Val-d'Ajol, de Couvin, de Révin, d'Aire-sur-la-Lys, de Charlieu, etc. L'une des plus célèbres andouilles est celle de Guéméné, réalisée avec deux chauduns (gros intestins) de porc, coupés en morceaux et enfilés les uns sur les autres en fonction de leur diamètre. Cette technique d'assemblage permet d'obtenir des cercles concentriques caractéristiques lors de la découpe.

Préférez l'andouille à la coupe plutôt que pré-tranchée. Une indication géographique ainsi que les mentions "véritable" ou "authentique" vous renseigneront sur sa composition. A défaut, votre artisan charcutier vous éclairera sur sa provenance. La couleur de sa robe va du beige au marron foncé, lorsqu'elle est fumée, à l'instar de l'andouille de Vire. Séchée durant neuf mois, l'andouille de Guéméné présente un goût fumé intense, réservé au consommateur averti.

L'andouille se déguste en fines tranches, sans la peau.

En principe, l'andouille charcutière se déguste froide. Si pour les besoins d'une recette elle doit être cuite, piquez-la avant avec l'aide d'une aiguille pour ne pas qu'elle éclate à cause de la chaleur.

Elle se sert chaude ou froide, selon les goûts. On peut la glisser, par exemple, dans une galette au sarrasin ou la savourer sur une tartine de pain de campagne. Elle apprécie être associée à des saveurs mentholées ou anisées et s'accompagne volontiers de pommes poêlées.

L'andouille se conserve au réfrigérateur. Se fier à la date limite de consommation.

L’andouille est riche en protéines, et elle contient aussi pas mal de lipides. Mais une partie de ceux-ci est constitué d’acides gras insaturés bénéfiques. Elle est fort bien fournie en sels minéraux et en vitamines du groupe B. C’est un excellent aliment mais qui est à consommer avec modération lorsqu’on souffre de troubles cardiovasculaires, surtout à cause de sa richesse en cholestérol et en sel.

L’andouille de Vire se fabrique dans toute la France le plus souvent de façon industrielle, tandis que la véritable andouille de Vire ou l’andouille de Vire de tradition provient d’artisans normands. L’andouille de Guéméné est parmi les plus connues. Celle de Cambrai l’est un peu moins.

Les recettes