Cuisson basse température : appréciez les produits dans toute leur splendeur !

Par Académie du Goût - 10 févr. 2016
Cuisiner pratique

Certains ne jurent que par la cuisine du cru et d'autres que par les grillades. Mais beaucoup oublient une méthode intermédiaire qui préserve les arômes et les nutriments des aliments : la cuisson à basse température. Quels sont ses bienfaits et que cuisiner ? Réponses avec notre partenaire Miele.

Crédits : DR - ADG/MieleLa cuisson à basse température révèle les saveurs de vos plats

Continuez vos bonnes résolutions de ce début d'année en adoptant la cuisson à basse température. Ce mode de cuisson lente permet de cuisiner sans matières grasses, ce qui allège considérablement vos préparations, et favorise la concentration des saveurs et la sauvegarde des vitamines et oligo-éléments. Un détail qui a son importance puisque beaucoup salent leur repas avec excès pour rehausser le goût des aliments. Car, pour retrouver leur saveur originelle, ces derniers doivent être cuits entre 40 et 85 °C : les légumes gardent ainsi leurs croquants, les viandes gagnent en tendreté et les poissons arborent une cuisson parfaite.

Une cuisson réussie, voilà l’argument avancé par la cuisson à basse température ! Si seuls un four et un thermomètre sonde suffisent pour cuire à basse température, sachez qu'il existe des fours munis d'une fonction « cuisson à basse température ». Un gain de temps non négligeable dans la mesure où vous n'avez pas besoin d'avoir un œil sur la température. Miele va encore plus loin en proposant une gamme de tiroirs culinaires polyvalents qui permettent de réchauffer la vaisselle, de maintenir des plats au chaud et... de cuire à basse température !

Ce mode de cuisson qui fait de plus en plus de nouveaux adeptes, s'applique pour cuisiner des préparations aussi bien salées que sucrées. Côté salé, la cuisson basse température a le mérite de remettre les légumes au centres de l'attention : endives, chou-fleur, brocolis, aubergine, et navets retrouve de leur superbe ; et les poissons blancs comme le bar et le cabillaud se retrouve sublimés. La viande blanche comme la volaille se distingue par son moelleux, pensez d'ailleurs à préparer des ballottines de blanc de poulet aux épinards et au gorgonzola !

Côté sucré, les fruits rôtis, les entremets comme la pannacotta, les yaourts et les meringues sont toutes des préparations qui nécessitent des cuissons douces pour conserver une belle texture, une bonne tenue, sans oublier le goût ! Prêts à succomber à la cuisson à basse température ? Voici un menu sur-mesure pour vous guider : une soupe de potiron à l'orange et au thym ou des œufs cocotte au saumon pour l'entrée, un beau filet de bœuf pour le plat principal – n'oubliez pas de colorer la viande au préalable -, et de délicieuses pommes au four pour le dessert. La cuisson basse température, où l'éloge (salutaire) de la lenteur !

Toutes les actus