Histoires à la carte : chroniques culinaires signées Thierry Marx

Par Catherine Lasserre - 1 août 2014
Un produit, une histoire

Tout l’été, France Info propose de retracer l’histoire de la gastronomie à travers des moments clés de l’histoire contemporaine française. Au micro, le journaliste Bernard Thomasson accompagné de Thierry Marx, chef doublement étoilé. Des pastilles à déguster jusqu’au 29 août prochain.

Tous les vendredis matins depuis le 12 juillet dernier, Thierry Marx occupe les ondes de France Info pour nous raconter l’évolution de la cuisine française – familiale et gastronomique – au cours du siècle dernier et ce, à travers huit dates clés qui ont marqué l’histoire économique et sociétale de la France. Un rendez-vous culinaire historique enrichi d’archives sonores (pubs, chansons, interview, spectacles, etc.) qui illustrent ces périodes charnières, et émaillé d’anecdotes sur les figures françaises emblématiques de la gastronomie peu connues ou tombées dans l’oubli comme Alex Imbert ou Jules Maincave. Une idée originale de Thierry Marx, un chef féru d’histoire, qui montre combien la cuisine reflète la société. A la fin de l’émission, ce dernier réinterprète une recette phare de l’époque justement traitée. Recette concoctée et racontée dans une courte vidéo disponible sur France Info.

« La cuisine est un excellent reflet de ce qu’est la société »

Tout comme l’art ou le sport, la cuisine indique les profonds changements d’une société. Le développement de l’agro-alimentaire au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, l’apparition de la consommation de masse avec la prolifération des hypermarchés à l’époque faste des Trente Glorieuses sont autant de phénomènes qui impactent la vie quotidienne, l’alimentation en faisant partie. Comme le rappelle le Chef, la «cuisine suit la société », et c’est donc par de profondes mutations au sein de la société que changent aussi bien les produits que les habitudes alimentaires.

Après avoir abordé la cuisine rurale et paysanne du début du XXe siècle, en évoquant Auguste Escoffier, et la cuisine des poilus dite « à l’enterré » pour éviter d’attirer l’attention de l’ennemi (le steak d’attaque est d’ailleurs LE plat de la Grande Guerre, sorte de daube de bœuf), le Chef Thierry Marx a ensuite évoqué dans un épisode précédent les prémices d’une gastronomie réinventée au début des années 1950 par, entre autres, Fernand Point, premier chef 3 étoiles en France qui ouvrit la voie aux plats signatures. L’époque des yéyés marque un tournant dans l’ère culinaire moderne avec l’apparition généralisée des conserves, des produits sous-vide et lyophilisés comme la purée. De nouveaux appareils ménagers (cocotte-minute, réfrigérateur, etc.) apparaissent sur le marché et se démocratisent. Sans oublier l’émancipation des femmes qui est en marche. Elles travaillent et le temps passé derrière les fourneaux s’en retrouve écourté. Des modes alimentaires qui évoluent avec l’avènement de la consommation de masse. Une volonté de consommer « jusqu’à se consumer », ajoute le chef. Dans les prochaines chroniques, le Chef parlera de l’introduction du couscous par les Pieds Noirs, du corned-beef, de la cuisine lyophilisée ou encore des restaurants situés sur les aires d’autoroutes. Sept – trop courtes – minutes qui témoignent de la vivacité de la cuisine. A écouter sans modération.

Pour réécouter les émissions :

Histoires à la carte sur France Info.

Toutes les actus