Quelle viande originale pour Noël ?

Par Victoria Houssay - 13 déc. 2014 - Mis à jour le 21 nov. 2018
Cuisiner pratiqueNoël en fête

A chaque fête de fin d’année, c’est la même dinde farcie aux marrons ou le sempiternel rôti en croûte de foie gras ? Pourquoi ne pas opter pour une viande plus originale ? Autruche, kangourou, bison, renne et antilope s’invitent sur les tables de Noël avec deux missions : surprendre vos invités et les régaler.

Crédits : FotoliaDe la viande de renne

Quel goût ça a ? Ce grand volatile originaire du continent Africain donne une viande rouge, fine, tendre et surtout très intéressante d’un point de vue nutritionnel, puisqu’elle est plus riche en protéines et en fer que la viande de bœuf, tout en étant moins grasse et moins calorique, cette viande est parfaite pour les gourmands souhaitant limiter les excès pendant Noël sans faire l’impasse sur les saveurs.

Mais comment on le cuisine ? Presque comme de la viande de bœuf ! On peut la consommer rosée ou saignante, et même en carpaccio. Autres options : en pavé ou en tournedos festif, façon Rossini ou avec une sauce aux fruits rouges. Un autre bon accord ? Marier sa saveur délicate à une sauce au vinaigre balsamique. Avant de la préparer, la laisser reposer hors du frigo avant de la cuisiner et la saisir à vif.

Et ça s’achète où ? Dans des fermes spécialisés, où les autruches ont l’air le plus heureuses possible. La qualité de la viande dépend de l’état de l’animal avant abattage. L’autruche étant peureuse et émotive, il est nécessaire de la choisir issue d’un élevage respectueux. On en trouve également sur internet.

Quel goût ça a ? La viande de kangourou (parfois baptisée Australus pour ne pas froisser les amateurs de marsupiaux), a un goût plutôt prononcé que l’on pourrait comparer au cerf. C’est une viande rouge, bien tendre, qui se déguste généralement saignante.

Mais comment on le cuisine ? Etant une viande maigre, le kangourou doit être cuisiné avec attention pour éviter tout dessèchement. Il est possible de la griller à feu vif ou de la faire rôtir, avec un corps gras. Pour les fêtes, une sauce au vin l’accompagnera à merveille.

Et ça s’achète où ? On en trouve sur internet, toujours importée puisque cette viande n’est pas produite en France. A l’approche des fêtes, on en trouve parfois en boucherie ou en grande surface.

Quel goût ça a ? Comme le kangourou et l’autruche, le bison est une viande rouge, donc souvent comparée au bœuf (normal, c’est également une viande « bovine »). C’est une viande de spécialité très tendre et pas particulièrement forte, qui a des qualités nutritionnelles indéniables : source de protéines et de fer, elle est riche en acides gras essentiels et pauvre en cholestérol.

Mais comment on le cuisine ? Plus rapidement que le bœuf, en la saisissant à feu vif. La viande de bison est délicieuse en fondue bourguignonne. On peut également le consommer en charcuterie : viande séchée, saucisses sèches, pâté…

Et ça s’achète où ? Dans des fermes productrices (quelques liens : ici, là ou encore là) ou en ligne.

Quel goût ça a ? Réputée en Suède et en Finlande pour son goût subtil, la viande de renne est encore confidentielle en France.

Mais comment on le cuisine ? Quoi de mieux qu’une viande du grand Nord pour les fêtes ! La viande se cuisine poêlée avec des oignons et des champignons ou en ragoût. Mais le nec le plus ultra est de la déguster séchée, à la manière d’un jambon bellotta grand luxe.

Et ça s’achète où ? A Paris, dans des épiceries suédoises. On en trouve aussi en ligne ou dans le rayon alimentaire des magasins Ikea.

Toutes les actus