À Noel, offrez le coffret du parfait cuisinier !

Chocolats de Pâques : pourquoi des œufs, des poules et de la friture ?

Par Paule Neyrat / Diététicienne-nutritionniste - 6 avr. 2017 - Mis à jour le 20 nov. 2017
Un produit, une histoire

Songer à un œuf en chocolat à Noël relève de la plus totale incongruité ! Les œufs en chocolat, c’est à Pâques, de même que les poules, les lapins, les canards, les cloches mais aussi les poissons et les coquillages appelés friture quand ils sont en petit format. D’où viennent ces traditions qui mêlent cultures païenne et chrétienne ?

Crédits : DR - stock.adobe.com/And.one

Pâques se situe toujours au printemps, période où tout renaît après le sommeil hivernal. C’est pourquoi, depuis des temps immémoriaux et dans nombre de civilisations, l’œuf est le symbole de cette renaissance. Dans l’Antiquité, les Perses, les Égyptiens s’offraient des œufs teints en rouge. Cette coutume se retrouve aussi chez les Gaulois. Dans la religion chrétienne, l’œuf symbolise la résurrection, celle du Christ que l’on fête à Pâques. Mais il y a aussi une explication bassement matérielle : l’œuf étant interdit de consommation pendant le Carême, il fallait bien écouler les stocks (conservés de différentes façons : sable, cendres, eau de chaux etc.) vu que les poules ne s’arrêtaient pas de pondre pour autant. Jusqu’au XVIIe siècle, les œufs furent colorés. On imagina alors de les vider et de les remplir de ce chocolat tout récemment découvert au Mexique et qui était tellement à la mode. Lorsque les moules nécessaires furent créés au XIXe les œufs devinrent alors entièrement en chocolat.

Il était logique que la poule qui pond l’œuf vienne lui tenir compagnie dans cet univers pascal. Puis, au fil de l’imagination des pâtissiers, canard et lapin les ont rejoints, formant ainsi toute une basse-cour chocolatée. Si aucun symbole ne semble attaché au canard, il n’en est pas de même pour le lapin : il est celui de la fertilité et du renouveau en Allemagne, et cette tradition a ensuite migré aux États-Unis. Mais, en Alsace, région de chasse, il est remplacé par un lièvre.

Crédits : DR - stock.adobe.com/gpointstudioL'oeuf comme symbole de renaissance

Dans la religion catholique, les cloches sont condamnées au silence pendant les trois jours avant Pâques, en signe de deuil. On a longtemps fait croire aux enfants qu’elles revenaient de Rome dans la nuit du samedi au dimanche pour sonner au matin, semant au passage des œufs qu’ils s’en allaient chercher dans les jardins. Il était logique de fabriquer aussi des cloches en chocolat !

Crédits : DR - stock.adobe.com/Agence DERLes fritures ou la pêche miraculeuse

Dans la Bible (Nouveau Testament Jean 21.1-25), on peut lire que le Christ, après sa résurrection, s’est montré à ses Disciples au bord du lac de Tibériade. Ceux-ci venaient de passer une nuit à la pêche sans rien prendre. Il leur dit de jeter le filet à droite de la barque et ils le remontèrent archi plein. C’est ainsi, en référence à cette pêche miraculeuse, que les poissons en chocolat existent en formats plus ou moins grands. Et parce que les petits se cuisent volontiers dans un bain d’huile bouillante, on a vite imaginé de rassembler ceux en chocolat dans un sachet, avec souvent des coquillages, et de les baptiser « friture » !

En dehors de ces grands classiques, on trouve de nombreuses autres formes de ces objets en chocolat, issus de l’imagination des pâtissiers, dont celle de Christophe Michalak qui propose des fusées et des boucliers magiques !

Toutes les actus