3 idées malignes pour faire ses courses autrement

Par Académie du Goût - 23 nov. 2017 - Mis à jour le 21 janv. 2018
Cuisiner pratique

Faire ses emplettes, ça prend du temps. C’est d’autant plus vrai quand on est en quête de goût et de qualité. Voici trois idées dans l’air du temps pour vous rendre la tâche agréable et surtout, plus responsable.

Crédits : © Olivier Cochard - La Ruche Qui Dit Oui

Les Ruches ? Des groupes de voisins ou d'amis qui s'unissent pour acheter des bons produits locaux de saison directement auprès des producteurs, rémunérés à un prix juste. Depuis 2011, la Ruche qui dit Oui ! a essaimé un peu partout et compte aujourd'hui 850 Ruches en France. Concrètement, vous commandez en ligne ce dont vous avez besoin chez un producteur (situé à moins de 250 kilomètres de chez vous) et vous récupérez votre commande dans un point-relais.

L’intérêt ? Soutenir l’agriculture fermière et l’artisanat local en promouvant une alimentation de qualité. Moins d’intermédiaires et plus de lien, on dit oui !

Plus dinfos

La consommation de produits “en vrac” permet de réduire les emballages. Armé de bocaux, bouteilles et autres petits sachets, rendez-vous dans ces épiceries ou commerces de proximité pour les remplir avec la juste dose de riz, de lentilles ou encore d’huile d’olive. Exit donc les emballages pour les légumineuses, fruits secs, produits frais, céréales et même épices et lessive.

L’intérêt ? On dit bonjour aux économies et adieu au gâchis !

Plus d’infos

10 millions de tonnes. C’est ce que pèse le gaspillage alimentaire en France chaque année selon les chiffres du Ministère de la Transition Écologique d’octobre 2017. Face à l’urgence de la situation, une web-application à géolocalisation raisonnée (active pour l’instant en Ile de France et à Nantes) a vu le jour. DateLimite renseigne les invendus des commerces de proximité, marchés et producteurs locaux.

L’intérêt ? Proposer des denrées alimentaires moins chères car bientôt périmées. Une autre manière d’avoir accès à une nourriture saine en limitant le gâchis, en recréant du lien et en redynamisant les centres-villes.

Plus d’infos

Toutes les actus