Le king crab – ou crabe royal – doit son nom à son envergure pouvant atteindre les 2,5 mètres. Il ressemble à une araignée de mer géante et est pêché dans les eaux froides situées entre la Russie et l'Alaska. Sa chair d'une grande finesse et son goût très doux sont prisés des gastronomes. Le king crab est riche en zinc, cuivre, sélénium et vitamines B12. Il est également bien pourvu en phosphore, magnésium et fer.

Contrairement au tourteau, le king crab ne s'achète pas vivant. Il est cuit directement sur les zones de pêche et est vendu en morceaux : pattes, pinces avec ou sans épaule. Son prix est 5 à 6 fois plus élevé que le tourteau. Uniquement présent sur les étals du poissonnier durant l'hiver, on le réserve généralement aux tables de fête. Le reste de l'année, le king crab est disponible en conserve, et son prix tout aussi onéreux.

Briser le cartilage du crabe royal à l'aide d'une pince à crustacés.

Le king crab s'achetant cuit, il ne nécessite pas de cuisson. Il se déguste généralement froid mais peut être intégré dans un bouillon aux saveurs asiatiques notamment.

La chair raffinée du king crab s'apprécie sans artifice après avoir été tempérée pendant au moins une demi-heure. Elle s'accompagne éventuellement de mayonnaise citronnée et se glisse dans des verrines apéritives ou salades iodées.

La chair du king crab est délicate et doit être consommée dans les 48 heures suivant son achat. Conserver le crabe royal dans la partie la plus froide du réfrigérateur emballé dans un linge humide.