Yann Menguy
Crédits : Delphine Michalak

Yann Menguy

Chef

Abonnés 12 Abonnements 0

Après un stage en pâtisserie au collège, Yann Menguy passe un CAP à Ferrandi : “De bons souvenirs avec Jean-Pierre Lesbats et Patrice Guermonprez, deux professeurs qui m’ont marqué.”

Il poursuit avec une mention complémentaire de dessert à l’assiette au CEPROC et s’exerce notamment chez Stohrer. Il [...] décroche sa première place de commis chez Hédiard, où il reste trois ans.

Direction ensuite Le Céladon, table étoilée de l’hôtel Westminster. Des envies d’ailleurs l’amènent au château de Chilly en Haute-Savoie puis au Buttet de la Gare des Eaux-Vives en Suisse. De retour à Paris, il participe à l’émission Qui sera le prochain grand pâtissier ? où il finit second et intègre par la suite l’équipe de Christophe Michalak, pour animer les masterclasses.

Yann Menguy rejoint en 2014 la maison Ladurée en tant que responsable Recherche et Développement. “J’ai fait de beaux voyages de Dubaï à Tokyo, j’ai découvert la rigueur de la production de masse et de qualité, mais j’avais perdu le côté familial de la Masterclass que j’aimais tant.”

L’envie de monter sa propre boutique l’amène à l’ouverture, fin 2016, de La Goutte d’Or, une pâtisserie installée rue Mercadet à Paris. La concrétisation d’un rêve pour ce passionné créatif.

Sa définition d’un dessert réussi ? “Celui qui marque, dont on se rappelle. Parmi les desserts que j’aime vraiment, il y a par exemple le pain perdu de Christophe Michalak, qui est excessivement bon… Ou l’éclair au café de la Pâtisserie des Rêves : j’en prenais un et je retournais directement en prendre un autre.”