Profil de gastronome : Julia Child

Par Fanny Rivron - 14 oct. 2016
Portrait

Elle faisait 1,88 m, avait la voix roucoulante d’une bourgeoise de Pasadena, vouait une passion à la cuisine française et, en 10 ans d’émission culte, elle a appris à l’Amérique à cuisiner. Petit portrait de Julia Child, la french chef américaine.

Crédits : Capture écran - Youtube Julia Child The French Chef- French Crepes IIJulia Child, une passionnée qui a initié les Américains à la cuisine française

Californienne pur jus, Julia Child débarque en France en 1952. Son mari, Paul, a été assigné à la United States Information Agency à Paris et la chose a tout pour plaire à son épouse, tombée éperdument amoureuse de la cuisine française quelques années plutôt, après un repas à La Couronne, un restaurant de Rouen où elle avait dégusté avec ravissement des huîtres, une sole meunière et une bouteille de Pouilly-Fumé, lequel trio gourmand avait provoqué « une ouverture de son âme et de son esprit ».

Julia n’est pas le genre à jouer les épouses oisives, elle s’inscrit donc aux cours de l'école culinaire Le Cordon Bleu et rejoint le Cercle des Gourmettes, un club féminin de cuisine. Là, elle fait la connaissance de Simone Beck et Louisette Bertholle… deux auteures culinaires françaises qui planchent justement sur la rédaction d’un livre de cuisine française pour les Américains. Julia tombe à pic, elle traduira l’ouvrage et apportera son savoir-faire. Après presque 10 ans de labeur, Mastering the Art of French Cooking – un pavé de 734 pages – est finalement publié en 1961. Il deviendra un best-seller multi-réédité.

En 1962, Julia - revenue aux États-Unis après divers séjours un peu partout en Europe - fait une apparition télé pour expliquer l’art et la manière de cuire une omelette à la française et crève l’écran de naturel. Un an plus tard, elle a sa propre émission de cuisine The French Chef. Le style ? Sans chichis. Elle ramasse ce qui est tombé de la poêle, rate son pancake à la pomme de terre, boit un petit coup de vin… Une façon de faire décomplexante qui enthousiasme les foules. L’émission sera diffusée dix ans. D’autres livres, d’autres émissions suivront pendant les deux décennies suivantes, avant que Julia ne prenne sa retraite. Elle s’éteindra en 2004 dans sa Californie natale, laissant derrière elle un héritage sans commune mesure à toute une génération de cuisiniers.

Le bœuf bourguignon de Julia Child dans l'émission culte « The French Chef »

À visiter : La cuisine de Julia Child (adaptée à sa taille !) est exposée au National Museum of American History de Washington. Incontournable pour les fans.

À voir : Julie & Julia de Nora Ephron avec Mery Streep dans le rôle de Julia Child. Le film raconte l’histoire (vraie) de Julie Powell, qui a décidé en 2002 de réaliser en un an les 524 recettes de Mastering the Art of French Cooking. Le film fait le va-et-vient entre le Paris des années 1950 de Julia et l’Amérique des années 2000 de Julie.

À lire (en anglais) : l'autobiographie de Julia Child (My Life in France), sa biographie par Bob Spitz (Dearie : The Remarkable Life of Julia Child) et le livre qui rassemble la correspondance personnelle entre Julia et son amie Avis DeVoto (As Always, Julia).

Toutes les actus