Les Halles de la Major : à la découverte du nouveau temple de la gastronomie marseillaise

Par Victoria Houssay - 10 sept. 2014
Adresse gourmande

Six cent mètres carrés dédiés aux commerces de bouche sous de superbes voûtes : voici les Halles de la Major. Ouvert depuis l’été 2014 dans un quartier en pleine ébullition, le lieu est à la fois une ode au bien manger et un projet ambitieux, dans lequel plusieurs dizaines de milliers d’euros ont été investis.

Crédits : DR - Lisa Ricciotti

Au printemps 2014, la capitale s’enthousiasmait pour « La Jeune Rue », un projet mêlant gastronomie et design implanté au cœur de la ville. L’idée ? Plusieurs commerces de bouche – un fromager, un écailler, un caviste… – réunis dans la même rue. Le projet parisien en est encore à ses balbutiements, même si de premières adresses ouvrent ce mois-ci. Et s’il fallait se tourner vers le sud, pour voir ce rêve de foodie concrétisé ? Car les Halles de la Major réunissent plusieurs des qualités qui ont tant plu aux gourmets parisiens.

Antoine Siffrein-Blanc, à l’origine du projet, a le souhait de « rétablir une chaîne alimentaire traditionnelle menant le produit directement à nos assiettes ». Dont acte. Sous les voûtes de la Major, on trouve des « étals » (pensez plutôt : des boutiques chics) sur lesquels se côtoient un écailler, un fromager, un caviste, un glacier, un primeur... A chaque corps de métier, des noms bien connus dans leur domaine : l’écailler est vice-champion de France, la fromagerie est occupée par la Maison Cellerier, déjà implantée aux Halles Paul Bocuse. De quoi remplir allègrement son panier de course sans craindre pour la qualité. Gérard Passédat, chef emblématique de la ville s’il en est, y a même ouvert un kiosque à pâtisserie et à snacking. Car il est également possible de grignoter sur place, dans la brasserie ou au bar à tapas.

Crédits : DR - Lisa Ricciotti
Crédits : DR - Lisa Ricciotti
Crédits : DR - Lisa Ricciotti
Crédits : DR - Lisa Ricciotti

Pour ne rien gâcher, il s’avère que les Halles de la Major ont l’avantage d’être nichées dans un lieu d’exception, d’être décorées avec soin et surtout de jouir d’une implantation idéale dans la ville. Les voûtes de la Major – monument classé – datent du Xe siècle et sont à côté de la cathédrale du même nom, à deux pas du panier et dans le prolongement de Vieux-Port (habilement refait depuis peu). Elles côtoient la mer, le Mucem et le musée Regard de Provence. Voilà pour ce qui est de l’extérieur. Dans les Halles, les étals bien garnis ont aussi été bien pensés. On doit l’agencement à Sophie Faillard de l’Atelier So Concept et la décoration à l’Atelier 159. Les vieilles pierres s’y marient avec le bois et le métal : la part belle est faite aux matériaux bruts et intemporels. On s’y sent bien, on y mange bien : vite, tous à Marseille !

  • 12, Quai de la Tourette

    • Les Voûtes de la Major

    • 13002 Marseille

Toutes les actus