Raymond Berthillon, l’un des meilleurs glaciers au monde, tire sa révérence

Par Catherine Lasserre - 11 août 2014
Portrait

Le samedi 9 août 2014, Raymond Berthillon, artisan-glacier rendu célèbre aux quatre coins du monde grâce à ses glaces et sorbets, mourrait à l’âge de 90 ans. A la tête de la maison Berthillon depuis 1954, ce fils de boulangers avait su conquérir le palais des plus gourmands.

Crédits : DR - Pierre Monetta

Crédits : DR - Pierre Monetta

La maison Berthillon, qui fête cette année son 60e anniversaire d’existence sur l’Ile Saint-Louis à Paris, se retrouve désormais orpheline de son fondateur Raymond Berthillon. Un nom qui rayonne depuis plus d’un demi-siècle dans la ville Lumière et bien au-delà grâce à ses glaces et sorbets. Ce fils de boulangers, né en 1923 dans l’Yonne, poursuit la voie de ses parents en embrassant lui-même cette carrière. Après s’être établi à Courbevoie (Hauts-de-Seine) en 1946, Raymond Berthillon rejoint la capitale en 1949 pour officier en tant que boulanger.

L’année 1954 marque un tournant dans sa vie professionnelle : sa belle-mère lui demande de reprendre les rênes de « La Bourgogne », un café-hôtel-glacier situé au 31, rue Saint-Louis, l’adresse actuelle. Il n’a alors que 30 ans. Il décide de remettre en marche une turbine à glace. Là, commence la formidable épopée familiale que Gault et Millau encensera en 1961 avec cette phrase laconique : « L'étonnant glacier qui se cache dans un bistrot de l'Île Saint-Louis ». Le début d’un franc succès qui, à la vue des files toujours interminables, ne se dément pas.

Crédits : DR - Pierre Monetta

Cette institution, qui s’est fait connaître par le bouche-à-oreille et par les critiques dithyrambiques de certains guides touristiques, doit surtout sa notoriété à ces glaces et sorbets de haute qualité. « La qualité est notre passion », lit-on sur le site de la maison Berthillon. Ces glaces et sorbets fabriqués au-dessus de la boutique sont élaborés à partir de produits frais : lait, crème fraîche, sucre et œufs. Les parfums sont naturels et sans ajout de colorants ni de conservateurs.

Au rayon glaces, outre la vanille, parfum préféré de Raymond Berthillon, le caramel au beurre salé et la pistache, on trouve des associations de parfums audacieuses. Vous aurez le choix entre une glace au pain d’épices, à la lavande, au café aromatisé au whisky ou une glace caramel-gingembre ou praliné citron-coriandre. Côté sorbet, si l’abricot, la mangue et la framboise restent des parfums classiques, le strawberry daïquiri, l’ananas rôti au basilic frais et le sorbet thym citron émoustillent le palais. Des parfums sans cesse renouvelés à déguster dans le seul et unique salon de thé de la maison Berthillon, une institution dédiée aux produits glacés à ne pas rater.

La Maison Berthillon

  • 29-31 rue Saint-Louis en l’île 75004 Paris

  • Ouvert de Mercredi au dimanche de 10 h à 20 h

  • Téléphone : 0143543161

Toutes les actus