Nos conseils pour un Noël sans excès

Par Paule Neyrat / Diététicienne-nutritionniste - 7 déc. 2015 - Mis à jour le 21 nov. 2018
NutritionNoël en fête

Sauf si vous avez décidé de passer cette période de Fêtes dans un monastère ou au fin fond d’un désert, il est difficile d’échapper à cette « grande bouffe » généralisée et génératrice de kilos en plus. Alors quelle attitude adopter pour éviter les abus ? Réponses avec Paule Neyrat, nutritionniste-diététicienne.

Crédits : DR - FotoliaComment éviter de prendre du poids en période de fêtes ?

Pendant 10 jours, vous devez affronter au minimum deux réveillons et deux repas familiaux qui ne brilleront pas par leur légèreté. A cela s’ajoutent vraisemblablement, différents Arbres de Noël (entreprise, club, association, municipalité, etc.) où il est de rigueur de boire et de manger. Soit autant d’occasions d’emmagasiner plus de calories que vous n’allez en dépenser. Or, vous ne l’ignorez pas, les calories non utilisées se stockent toujours sous forme de gras de réserve qui s’installe bien au chaud sur les cuisses, les fesses, le ventre. Nous sommes ainsi faits et à cela vous ne pouvez rien. Mais si vous prenez certaines précautions, qui ne gâcheront pas pour autant les plaisirs gourmands de ces Fêtes, vous devriez entamer la nouvelle année sans un seul kilo en plus.

Oubliez le régime préventif

Dans les jours ou la semaine avant le démarrage du marathon des Fêtes, évacuez la mauvaise idée de vous soumettre à un régime de famine, genre détox à base de jus de légumes ou de fruits (et rien d’autre) dans l’espoir de maigrir et/ou de nettoyer votre organisme préventivement. Vous allez en ressortir fatigué et surtout affamé. Ce qui vous conduira, tout à fait naturellement, sinon à vous gaver de toutes façons à manger et boire très au-dessus de vos besoins (sous prétexte que…) et donc d’engranger de nouveaux kilos. Votre corps n’aime pas la privation et il se vengera toujours en stockant.

Que manger avant le Jour J ?

Avant le 24 décembre et pendant la semaine entre Noël et Jour de l’An, mettez les soupes de légumes au menu, même au déjeuner si c’est possible : de bonnes grosses soupes, bien épaisses qui vont vous rassasier, vous apporter des fibres qui feront plaisir à votre côlon, des sels minéraux et des vitamines, surtout si vous les mixez avec un bouquet de persil frais. A ces soupes, ajoutez une petite grillade ou un poisson, un peu de pain, un laitage et un fruit. Et ayez la main légère côté corps gras. Si - hélas - vous carburez aux boissons sucrées, et qu’il vous semble vraiment insurmontable de vous en passer, mettez de l’eau dedans. Vous entamerez en même temps une salutaire démarche de désintoxication.

Crédits : DR - FotoliaUne bonne soupe de légumes pour se rassasier

Les pièges à éviter avant les réveillons

Ne les démarrez pas à jeun ! Si vous êtes affamé, vous risquez fort de vous ruer sur l’apéritif et déjà de trop boire et manger. Et si vous vous retenez en prévision du repas, vous allez vous sentir frustré. Avant de quitter la maison, buvez au moins un grand verre d’eau et mangez quelque chose : un morceau de pain, une pomme, un peu de fromage blanc. Mais surtout pas un chocolat ou une quelconque sucrerie : vous allez alors exciter votre pancréas qui va secréter de l’insuline pour métaboliser ce sucre et ça n’est vraiment pas le moment. Si vous êtes en cuisine, il y a de grandes chances pour que vous n’ayez pas une faim dévorante quand vos invités vont arriver. Mais si jamais c’est le cas, même tactique !

A table, ne vous comportez pas comme un glouton !

Mangez lentement, mâchez bien chaque bouchée de façon à en retirer le maximum de plaisir et à recevoir les signaux envoyés par votre centre de satiété sur l’état de votre appétit. Au fur et à mesure du repas, vous allez avoir de moins en moins faim et quand vous serez rassasié, vous n’aurez plus du tout faim : manger devient alors désagréable. Alors, ne remplissez pas trop votre assiette, vous ne serez pas obligé de la terminer par politesse. Mieux vaut éventuellement vous resservir. Mais prenez soin de garder de la place pour le dessert. Sinon vous vous forcerez à l’avaler, sans plaisir et en emmagasinant alors des calories superflues.

Quelle conduite avoir lors des Arbres de Noël ?

Deux stratégies se détachent. S’il y a un buffet magnifique : mangez ! Mais évidemment lentement, pour les mêmes raisons que celles évoquées ci-dessus puisque c’est là votre dîner. Puis rentrez à la maison, et même si c’est l’heure du repas familial, abstenez-vous de vous mettre à table. Si vous vous trouvez face à des assiettes de cacahuètes et de biscuits salés : grignotez-en deux par politesse et rentrez dîner à la maison. Si vous ne pouvez vous retenir parce que vous avez très faim, contentez-vous alors d’une soupe de légumes et d’un laitage. Dans l’un et l’autre cas, buvez beaucoup d’eau.

Crédits : DR - FotoliaMieux vaut éviter de se ruer sur les buffets !

Préservez votre environnement

Pendant toute ces périodes des Fêtes, n’installez pas partout, ni au bureau ni à la maison, des coupes de chocolats, fruits secs, marrons glacés etc. Vous ne pourrez alors résister à y piocher lorsque vous passerez à proximité et vous allez alors accumuler les grignotages caloriques. Les boules de Noël dans une coupe, c’est très joli et ça ne se mange pas !

Dernière recommandation : bougez-vous !

Marchez, faites vos courses à pied, profitez des deux week-ends pour faire de grandes balades. Plus vous dépenserez de calories, mieux ça sera.

Toutes les actus